écrevisses (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Astacus
  • Austropotamobius
  • Gambarus
  • Orconectes
  • Potamobius
  • Procambarus

Anglais

  • crayfish

Etymologie

mot francique

Définition

Fam. des astacidés (Astacidea). Crustacés décapodes d'eau douce, excellent comestibles. L'écrevisse devient rouge à la cuisson. Son élevage est appelé astaciculture.

Détails

Exemples :
- Astacus astacus, Potamobius astacus, Astacus fluviatilis, écrevisse commune, écrevisse noble, écrevisse à pattes rouges, écrevisse à pieds rouges (European crayfish, noble crayfish, broad-fingered crayfish), écrevisse autochtone de l'Europe, surtout en Scandinavie,
- Austropotamobius pallipes, écrevisse à pieds blancs, écrevisse à pattes blanches,
- Cherax quadricarinatus,
- Enoplometopus occidentalis
,
- Gambarus affinis Say, écrevisse américaine,
- Orconectes limosus, écrevisse américaine introduite en France,

- Procambarus clarkii, écrevisse américaine, écrevisse rouge des marais, écrevisse des marais de Louisiane, écrevisse de Louisiane, écrevisse de Floride (red swamp crayfish), cf écrevisse de Louisiane,    
- Procambarus virginalis, Procambarus fallax forma virginalis, écrevisse marbrée (marbled crayfish, marmorkrebs), parthénogénétique, formant un clone, pouvant être envahissante.


" Les Écrevisses (Astacus) ont le rostre armé de chaque côté d'une petite dent ; le dernier segment thoracique est mobile ; les pinces de la première paire de pattes thoraciques sont fortement renflées, à surface convexe. Toutes les espèces sont fluviatiles.
L'Écrevisse commune (A. fluviatilis Rondelet) est de coloration verdâtre ou brunâtre ; elle présente chez nous deux variétés regardées parfois comme espèces : l'Écrevisse à pieds blancs (A. torrentium), répandue surtout dans les petits ruisseaux, et l'Ecrevisse à pieds rouges (A. nobilis), habitant de préférence les rivières et les fleuves. Celle-ci est beaucoup plus estimée que la précédente. Le mâle est facile à distinguer de la femelle : il a la queue relativement étroite ; les orifices sexuels sont situés sur l'article basilaire de la cinquième ou dernière paire de pattes thoraciques ; enfin, les pattes abdominales des deux premières paires sont des appendices couchés en avant au repos et servant à guider les spermatophores. La femelle a la nageoire caudale plus large ; les orifices sexuels occupent l'article basilaire de la troisième paire de pattes thoraciques ; enfin, toutes les pattes abdominales sont conformées de la même manière et dirigées en arrière. — La période de reproduction débute vers la fin d'octobre ; le mâle dépose ses spermatophores sur le ventre de la femelle renversée, puis la femelle se creuse un abri dans les berges. 25 jours après l'approche du mâle, elle effectue la ponte en fixant les œufs à ses pattes abdominales ; on dit alors qu'elle est grenée. Au bout de six mois environ, vers le 15 mai, commence l'éclosion. Les petits restent d'abord fixés aux pattes par une mince membrane chitineuse, puis, le deuxième ou le troisième jour, ils se fixent en outre à l'aide de leurs pinces (Laguesse). Une première mue a lieu au bout d'une huitaine de jours, après quoi ils quittent temporairement la mère pour chercher leur nourriture ; une seconde survient vers le trentième jour. A dater de cette période, les Écrevisses ne muent plus qu'une fois (femelles) ou deux (mâles) par an, aussi la croissance est-elle extrêmement lente. A un an, elles pèsent 1,5 g, à dix ans 50 grammes, à vingt ans 100 grammes ; or, pour être marchandes, elles doivent peser 43 à 53 grammes, c'est-à-dire être âgées de neuf à dix ans...
Les Écrevisses, comme beaucoup d'autres Crustacés, doivent leur coloration normale à deux substances pigmentaires, l'une rouge, l'autre bleuâtre. Cette dernière est soluble dans l'eau chaude, l'alcool et les acides, ce qui explique la coloration rouge que prennent ces animaux, soit par la cuisson, soit par un lavage dans l'eau acidulée ou alcoolisée. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 608)

Sections

  • aquaculture
  • zoologie
  • zootechnie

Classification française

  • crustacé
  • malacostracé
  • décapode
  • astacidé

Classification scientifique

  • Astacidea

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [09/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32131 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15540 photos ou dessins.