dilatation (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • dilatation

Définition

Augmentation du volume d'un organe ou du calibre d'un canal ou d'un orifice comme les bronches. Etat d'un organe cavitaire ou d'un orifice élargi.

Détails

Exemples :
- dilatation œsophagienne ou jabot œsophagien ;
- dilatation pupillaire, pouvant être pratiquée pour examiner l'intérieur de l'oeil ;
- au cours de la mise bas, il y a dilatation du col de l'utérus.

" DILATATION, s. f. en Physique, est le mouvement des parties d’un corps, par lequel il s’étend en un plus grand volume.
La plupart des auteurs confondent la dilatation avec la raréfaction ; mais quelques-uns les distinguent ; ils définissent la dilatation une expansion par laquelle un corps augmente son volume par sa force élastique, & la raréfaction une pareille expansion occasionnée par la chaleur.
On remarque de plusieurs corps, qu’ayant été comprimés, & étant ensuite mis en liberté, ils se rétablissent parfaitement dans leur premier état, & que si on tient ces corps comprimés, ils font pour se dilater un effort égal à la force qui les comprime...

Dilatation, s. f. (Médecine.) ce terme signifie la même chose que diastole dans l’économie animale ; il sert également à exprimer l’état du cœur, des artères, & de tous les vaisseaux & sacs membraneux dont les parois sont susceptibles d’être écartées de leur axe ou d’un centre commun. Voy. Diastole.
Ce terme est aussi employé pour exprimer l’état d’un vaisseau qui reste dilaté contre nature, comme dans l’anévrisme, la varice. Voyez Anévrisme, Varice. (d)

Dilatation, en Chirurgie, est l’action d’écarter un orifice ou les lèvres d’une plaie pour la rendre plus large. On confond assez souvent dans l’usage le terme de dilatation avec celui d’incision. On dit communément qu’on a dilaté une plaie ou un ulcère, lorsqu’on a agrandi la plaie par une incision, ou qu’on a ouvert un sinus. On doit entendre précisément par dilatation l’écartement des lèvres d’une plaie, ou d’un orifice qui se fait sans instrument tranchant : c’est ainsi qu’on dilate la plaie qu’on fait pour l’opération de la taille par l’écartement des branches de la tenette. Lorsqu’on veut faire une contre-ouverture à une plaie, on la garnit exactement, & on la dilate avec de la charpie pour que le pus, ne trouvant point d’issue, soit obligé de prononcer ou de faire éminence à la partie où l’on se propose de faire la contre-ouverture. Un pansement uni & mollet, exempt de dilatation, ne retiendrait pas le pus dans la plaie, & ne favoriserait point la contre-ouverture.
On dilate souvent les plaies avec des morceaux d’éponge préparée, ou de racines de gentiane qui se gonflent par l’humidité de la partie, & en écartent les parois. On dilate l’anus & le vagin avec des instruments nommés dilatatoires. (Y) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Section

  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [04/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32129 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15524 photos ou dessins.