diarrhée (n. f.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • flux de ventre (n. m.)
  • foirade (n. f.)

Anglais

  • calf scour
  • diarrhoea
  • scour
  • scouring

Etymologie

gr. de rhein, couler

Définition

Elimination fréquente de selles liquides. Elle est d'origine toxique, nutritionnelle, parasitaire ou le plus souvent infectieuse.

Détails

Exemples :
- diarrhée blanche (white scour),
- diarrhée de sevrage (brash, weaning brash),
- diarrhée des veaux cf septicémie des veaux,
- diarrhée estivale, cf strongylose gastro-intestinale des ruminants,
- diarrhée hémorragique du porc, cf dysenterie porcine,
- diarrhée virale des bovins, cf maladie des muqueuses.

" DIARRHÉE, s. m. διάῤῥοια, ἀπὸ τοῦ διαῤῥεῖν, à perfluendo, (Médecine.) genre de maladie qu’Hippocrate & Galien désignent souvent sous le nom de ῥοώδης, & qui est appelé en latin diarrhæa, alvi profluvium, &, selon Celse, fluxus ventris, flux de ventre, signifie en général toute sorte de déjection de matière liquide, plus fréquente que dans l’état naturel.
Si la déjection est accompagnée de cours de ventre & de douleur, on a coutume de la nommer dyssenterie ; si les aliments sont rendus par la voie des excrétions fécales, sans avoir presque éprouvé aucune altération, on nomme cette espèce de diarrhée, lienterie. L’affection cœliaque en est une autre espèce, dans laquelle on rend avec les excréments une partie notable du chyle, qui aurait dû passer dans les veines lactées, &c. Voyez Dysenterie, Lienterie, &c.
Presque toutes les humeurs du corps humain peuvent être portées par leurs vaisseaux dans le canal des intestins, comme la mucosité des narines, de la bouche, du gosier, de l’œsophage, de l’estomac, & de tous les boyaux ; la salive, le suc gastrique, pancréatique, intestinal ; la bile hépatique & cystique, la lymphe, le sang des vaisseaux mésentériques, &c.
La matière de la diarrhée peut donc être de différente nature, selon ses différentes causes ; mais il est reçu parmi les Médecins, que l’on entend par le mot diarrhée spécialement pris, une fréquente évacuation par les selles, d’une matière tenue, stercoreuse, purulente, sanieuse, aqueuse, muqueuse, pituiteuse, glutineuse, adipeuse, écumeuse, bilieuse, atrabilaire, qui tient plus ou moins de l’une de ces qualités mêlées ou distinctes, & plus ou moins âcres, qui vient des intestins immédiatement, & qui sort quelquefois avec les excréments, & quelquefois seule : elle est souvent accompagnée de tranchées, mais non pas essentiellement.
Il se présente trois choses surtout à considérer avec attention dans les diarrhées, pour parvenir à en bien connaître la nature, à juger quel en sera l’évênement, & à saisir les indications convenables pour la curation. Elles consistent à bien distinguer, 1° les différentes matières de l’évacuation ; 2° les diverses parties du corps qui les fournissent ; & 3° les causes qui font qu’elles se ramassent dans les intestins en plus grande quantité que dans l’état naturel, & qu’elles sortent ensuite par la voie des selles... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Section

  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [29/03/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32042 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14870 photos ou dessins.