développement 1 (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • development

Définition

Formation et accroissement du fœtus in utero, puis réalisation progressive de l'état adulte chez le jeune animal par modifications qualitatives des formes et de la composition chimique du corps selon l'âge. Chez les mammifères, les différents tissus se développent en priorité successivement : tissu nerveux, tissu osseux, tissu musculaire, tissu gras.

Détails

Exemples :
- développement embryonnaire cf. embryogenèse,
- le développement larvaire (larval growth) est celui des larves.

" Le développement [des Vertébrés] commence par une segmentation totale ou partielle. Aussitôt après sa formation, le blastoderme montre sur un point de sa surface un épaississement cellulaire (tache embryonnaire ou aire germinative). Au milieu de cette zone, apparaît une ligne sombre (ligne primitive) qui marque le fond d'un sillon (gouttière primitive) formé aux dépens de l'ectoderme et limité par deux bourrelets ou lames dorsales. Celles-ci se réunissent bientôt et convertissent la gouttière en un tube : c'est le point de départ des centres nerveux. D'autre part, il se développe de bonne heure, entre les deux feuillets primitifs et aux dépens de l'entoderme, une nouvelle couche cellulaire qui constitue le mésoderme. Puis, au-dessous de la gouttière, on voit se former un cylindre cellulaire : c'est la corde dorsale, qui s'atrophiera ultérieurement chez la plupart des formes, et sera remplacée par les corps vertébraux. (Il faut remarquer que cette notochorde ne s'étend jamais jusqu'à l'extrémité antérieure du crâne : elle s'arrête au-dessous de la vésicule cérébrale moyenne). En même temps, les parties latérales et les extrémités de l'aire germinative se recourbent en dessous, c'est-à-dire vers le centre de l'œuf, de manière que le corps de l'embryon ressemble à une petite nacelle. L'intérieur de cette nacelle est tapissé par l'entoderme,  et ses flancs,  auxquels on donne le nom de lames ventrales, se rapprochent peu à peu de façon à circonscrire finalement une étroite ouverture, qui n'est autre que l'ombilic.
On observe, dans le cours du développement, certains organes transitoires... cf membranes fœtales. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 946-7)

Sections

  • physiologie
  • zootechnie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [14/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32135 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15586 photos ou dessins.