albatros (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Diomedea

Etymologie

d'après l'espagnol alcatraz

Définition

Fam. des diomédéidés. Oiseaux palmipèdes longipennes procellariiformes, très voraces. Une des espèces appelée mouton du Cap, est le plus grand des oiseaux aquatiques (et des oiseaux de mer) actuels. L'envergure atteint 3,5 mètres. Les albatros planent au dessus de l'océan la plupart du temps. Ils ne vont sur terre que pour se reproduire et pour éviter les tempêtes. En général, ils vivent dans l'hémisphère Sud. Les parents, unis pour la vie élèvent leurs enfants ensemble.

Détails

Exemples :
- Diomedea albatrus, albatros de Steller,
- Diomedea chrysostoma, albatros à tête grise,
- Diomedea epomophora, albatros royal,
- Diomedea exulans, albatros hurleur,
- Diomedea immutabilis, albatros de Leysan,
- Phoebastria irrorata, albatros des Galapagos,
- Phoebastria nigripes, albatros à pieds noirs (Hawaiian black-footed albatross),
- Thalassarche melanophris, Diomedea melanophris, albatros à sourcil noir (black-browed albatross), L. 95 cm, env. max. 2,4 m, en Europe, sud de l'Afrique, Amérique et Océanie.

" ALBATROSS, albatoça maxima, Oiseau aquatique du cap de Bonne-Espérance ; c’est un des plus grands oiseaux de ce genre : il a le corps fort gros et les ailes très longues lorsqu’elles sont étendues ; il y a près de dix pieds de distance entre l’extrémité de l’une des ailes et celle de l’autre. Le premier os de l’aile est aussi long que le corps de l’oiseau. Le bec est d’une couleur jaunâtre terne ; il a environ six pouces de longueur dans l’oiseau sur lequel cette description a été faite : car les oiseaux de cette espèce ne sont pas tous de la même grandeur ; il y en a de beaucoup plus petits que celui dont il s’agit. Les narines sont fort apparentes ; le bec est un peu resserré par les côtés à l’extrémité qui tient à la tête, et il est encore plus étroit à l’autre extrémité qui est terminée par une pointe crochue. Le sommet de la tête est d’un brun clair et cendré ; le reste de la tête, le cou, la poitrine, le ventre, les cuisses, le dessous de la queue, et la face interne des ailes, sont de couleur blanche. Le derrière du cou, les côtés du corps, sont traversés par des lignes de couleur obscure sur un fond blanc. Le dos est d’un brun sale parsemé de petites lignes et de quelques taches noires ou de couleur plombée. Le croupion est d’un brun clair ; la queue d’une couleur bleuâtre tirant sur le noir. Les ailes sont de la même couleur que la queue, à l’exception des grandes plumes qui sont presque tout-à-fait noires. Les bords supérieurs des ailes sont blancs ; les jambes et les pieds sont de couleur de chair. Il n’a que trois doigts qui sont tous dirigés en avant et joints ensemble par une membrane : il y a aussi une portion de membrane sur les côtés extérieurs du doigt interne et de l’externe... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Section

  • zoologie

Classification française

  • oiseau
  • procellariiforme
  • diomedeidé

Classification scientifique

  • Diomedeidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [18/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13960 photos ou dessins.