chiendent africain (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Cynodon nlemfuensis Vanderyst
  • Cynodon plectostachium

Autre nom

  • estrella (esp.)

Anglais

  • african star grass US
  • Star grass
  • African bermudagrass

Etymologie

cynodon du gr. kuon, chien : dent de chien

Définition

Fam des poacées (poacae, graminée).
C’est une graminée pérenne à stolons rampants qui s’enracine facilement à chaque nœud ; en conséquence sa multiplication végétative ne pose pas de problème ; par ailleurs les graines sont peu viables ; ce cynodon n’a pas de rhizomes contrairement à Cynodon dactylon.
Malgré de grandes qualités pour l’élevage, il est surtout utilisé comme plante de couverture antiérosive, notamment le long des voies d’eau.

Détails

Ecologie : Cynodon est originaire d’Afrique de l’Est et d’Afrique centrale (Ethiopie, Soudan, Rép. Dem. du Congo, Malawi). Il s’accommode de pluviométries de 700 à 2000 mm par an. Il s’hybride facilement avec Cynodon dactylon ; cette propriété a été largement utilisée aux Etats-Unis et en Amérique centrale. Il supporte le gel, et on le trouve en altitude dans sa région d’origine (2300 m). Il serait très pérenne : Boonman parle de prairies ayant plus de 40 ans. On peut l’associer à des légumineuses (Arachis pintoi, Desmodium ovalifolium). Il ne supporte pas une longue période d’inondation.
Agronomie : Cynodon aime les sols légers limons et sables (alluvions et colluvions). La multiplication se fait par boutures de stolons espacés de 40cm à 50 cm. La reprise est rapide surtout en condition humide. C’est une plante de culture intensive, répondant très bien à la fertilisation. Son appétibilité est limitée par sa teneur en acide cyanhydrique et on rapporte des cas de goitre chez des veaux et des agneaux dont les pâturages étaient uniquement composés de cette plante ; Cynodon contient également un œstrogène qui peut modifier les chaleurs des génisses. L’amélioration variétale et la possibilité d’avoir des hybrides devraient pouvoir résoudre ce problème non négligeable quand on sait que cette plante est à la base d’une puissante industrie laitière en Amérique.
Production : les rendements sont évalués à 7 à 15 t de MS par ha. Les coupes ou les mises en pâture ont lieu tous les 30 à 45 j en saison des pluies.
Utilisation : C’est avant tout une bonne plante de couverture antiérosive (talus, fossés, bord de routes) ; son utilisation fourragère est très polymorphe : la pâture semble l’utilisation la plus fréquente grâce notamment à sa bonne résistance au piétinement ; le foin vient en second ; enfin, c’est une des rares graminées tropicales à donner de bons résultats en ensilage ; un apport de mélasse est quand même conseillé

Sections

  • agropastoralisme
  • botanique
  • plante fourragère

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [06/04/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32042 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14924 photos ou dessins.