fer (n. m.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • Fe

Anglais

  • iron

Etymologie

latin ferrum

Définition

- 1. Elément minéral important de symbole Fe, de numéro atomique Z = 26 (26 protons, 26 électrons en 4 couches : 2, 8, 14  et 2 par couche), de masse atomique A = 55,847, constitutif de la matière vivante. Métal gris-blanc, ductile, malléable à froid, magnétique enfin plastique à chaud. Il fond à 1 535 °C. C'est le métal le plus utilisé dans l'industrie, en nature et sous forme d'acier, de fonte ou d'autres alliages. Cette utilisation a commencé à la préhistoire, à l'âge du fer.
La pyrite est du sulfure de fer.
Dans la plante c'est un oligo-élément qui joue un rôle indispensable dans la formation de la chlorophylle. Il appartient comme d'autres oligo-éléments à la constitution de nombreuses enzymes d'oxydation.
En alimentation animale, les besoins en fer des jeunes mammifères sont les plus élevés de tous les oligo-éléments. Le fer est un constituant de la molécule d'hémoglobine et il joue un rôle dans le ferment respiratoire de Warburg (cytochrome) ; il sert de catalyseur pour les réactions d'échange intéressant l'oxygène.
- 2. carence alimentaire en fer : Anémie, poil piqué et myopathies des jeunes avec muscles pâles puis crise cardiaque. L'anémie est liée à l'alimentation lactée exclusive (veau, porcelet). Chez le veau de lait, la carence se manifeste vers le 3e mois, quand la réserve martiale hépatique est épuisée, le lait étant très pauvre en fer.
- 3. excès de fer : D'où ictère.
- 4. goethite n. f. : Hydroxyde de fer.
On distingue :
- fer 56 (56Fe), N = 30, A = 56, stable,
- fer 57 (57Fe), N = 31, A = 57, stable,
- fer 59 (59Fe), N = 33, A = 59, radioactif de période 44,6 jours,
- fer 60 (60Fe), N = 34, A = 60, radioactif de période 300 000 ans.
- 5. Autres :
- fer-de-lance, cf fers-de-lance, phyllostomidés

Détails

" Le fer se fait avec la fonte, que l'on épure en la refondant. II y a, comme vous savez, du fer doux et du fer dur, du fer cassant à chaud et du fer cassant à froid ; et ces différentes qualités proviennent tantôt de la nature du minerai et tantôt de la manière plus ou moins soignée avec laquelle il a été fabriqué. Presque tous les fers anglais sont durs et cassants, et presque tous ceux du Berry et de la Normandie sont doux et liants.
Les fers mal fabriqués, qui ne sont point assez affinés et qui contiennent encore de la fonte, cassent à chaud, parce qu'ils renferment des matières très fusibles dans leur intérieur.
Les fers aciéreux, qui ont la cassure brillante à facette, et qui ne présentent point de parties filamenteuses qui semblent s'être fait tirer avant de rompre, cassent à froid ; mais comme ils sont fort durs, on les réserve pour différents usages pour lesquels le fer doux ne serait point aussi bon : par exemple, pour la fabrication des instruments de culture, pics, pioches, socs, etc., et l'on réserve le fer doux pour la clouterie et la fabrication des tôles et des fils de fer. Le fer pèse environ 545 livres le pied cube ; mais dans les devis il est prudent de le porter à 550 (275 kilog.).
Tous connaissez la couleur, la dureté et les autres propriétés du fer, vous savez combien sa faculté de se laisser forger au feu le rend précieux pour l'industrie ; mais la plus importante de toutes ses qualités, puisqu'elle a influé sur les révolutions du monde civilisé, c'est d'être susceptible de s'aimanter et de se diriger alors suivant la ligne nord et sud (ou du nord au midi). Une faible aiguille d'acier aimantée est l'âme de la boussole, de ce précieux instrument qui a permis à l'homme de faire le tour du monde et de traverser les mers pour arriver à un point déterminé d'avance. Je regrette que la description de la boussole ne soit point du ressort de cet ouvrage ; mais il faut au moins que vous sachiez que la pierre d'aimant est un minerai de fer très riche en métal, qui se trouve dans l'Inde, en Suède, en Corse, etc. " (Brard C.P., 1826. Minéralogie populaire ou avis aux cultivateurs et aux artisans... Paris,  Libraire Louis Colas, 32 rue Daupine ed., 1 vol., 102 p., p. 37-38)

" FER, s. m. (Hist. nat. Minéral. Métall. & Chim.) ferrum, mars. Le fer est un métal imparfait, d’un gris tirant sur le noir à l’extérieur, mais d’un gris clair & brillant à l’intérieur. C’est le plus dur, le plus élastique, mais le moins ductile des métaux. Il n’y en a point qui entre aussi difficilement en fusion : cela ne lui arrive qu’après qu’il a rougi pendant sort longtemps. La principale propriété à laquelle on le reconnaît, c’est d’être attiré par l’aimant. La pesanteur spécifique du fer en à celle de l’eau, à-peu-près comme sept & demi est à un ; mais cela doit nécessairement varier à proportion du plus ou du moins de pureté de ce métal.
Le fer étant le plus utile des métaux, la providence l’a fort abondamment répandu dans toutes les parties de notre globe. Il y en a des mines très-riches en France, en Allemagne, en Angleterre, en Norvège ; mais il n’y a point de pays en Europe qui en fournisse une aussi grande quantité, de la meilleure espèce, que la Suède, soit par la bonté de la nature de ses mines, soit par les soins que l’on se donne pour le travail de ce métal... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • alimentation
  • minéral
  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [10/04/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32045 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14959 photos ou dessins.