criquets (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • locust
  • short horned grasshopper

Définition

Insectes orthoptères de la fam. des acrididés (Acrididae). Les antennes sont courtes. Ces insectes sauteurs ne stridulent pas. Certaines espèces de criquets pouvant devenir grégaires et migratrices sont extrêmement nuisibles. Exemples de genres : Anacridium, Chorhippus, Dociostaurus, Locusta, Shitocerca.
Cf acridiens.
Cf http://locust.cirad.fr/

Détails

Exemples :
- Calliptamus italicus, le criquet italien,
- Chorhippus brunneus, le criquet brun,
- Dociostaurus maroccanus, le criquet marocain.

" Les ACRIDIDÉS [ancien sens] ou Criquets, que l'on confond à première vue avec les Sauterelles, se distinguent de celles-ci par leurs antennes, qui atteignent au plus la moitié de la longueur du corps ; par leurs tarses à 3 articles ; par la tarière des femelles, qui ne dépasse jamais l'extrémité de l'abdomen et se montre formée de deux doubles valves. Les mâles produisent un son en frottant leurs cuisses contre les nervures des élytres. Ces Insectes sont herbivores. Les femelles déposent, à la fin de l'été, leurs œufs agglutinés en amas par du mucus et des grains de sable (oothèque ou coque ovigère), soit sur les chaumes des Graminées, soit plus ordinairement dans la terre ; après quoi, elles meurent. De nombreux Criquets sont sédentaires, et quelques-uns se multiplient beaucoup dans certaines années. D'autres ont des instincts migrateurs, et comme leur multiplication est souvent extraordinaire, ils changent de séjour à mesure que les régions primitivement occupées sont dévastées. Ceux-ci sont de beaucoup les plus dangereux. On les voit en général se diriger vers le nord. A l'état de larves, c'est-à-dire tant qu'ils sont aptères, ils marchent une grande partie du jour en longues colonnes, avec une rapidité remarquable, ravageant tout sur leur route. Quand ils sont adultes, ils s'élancent en vols immenses et serrés, qu'on a pu comparer à des nuages obscurcissant le soleil, et qui descendent à terre chaque soir. Ces nuées s'abattent sur les prairies comme sur les cultures, et souvent, après leur passage, toute trace de végétation a disparu. De plus, la ponte peut avoir lieu sur place, et les contrées envahies sont menacées pour la saison suivante. Enfin, l'accumulation des cadavres de ces Insectes développe des émanations pestilentielles, capables d'altérer la santé des habitants. Les invasions de Criquets constituent donc de véritables fléaux. On en constate de temps à autre dans l'Europe méridionale : la dernière qui ait été signalée en Provence date de 1849. Mais c'est surtout en Algérie que ces Insectes se montrent redoutables. On estime que l'invasion de 1866, dans cette colonie, a occasionné une perte de 50 millions, et qu'il faut, en outre, lui imputer la famine de l'année suivante, pendant laquelle 200 000 indigènes sont morts de faim et de misère.
Les populations des régions envahies par les Criquets font souvent usage de ces Insectes comme aliment, d'où la qualification d'acridophages qui leur est appliquée. Cette coutume est des plus anciennes, car déjà Moïse la recommandait aux Hébreux. Elle est encore répandue chez les Hottentots, les Boschimans, les Indiens de l'Amérique du Sud, et même dans le Sahara algérien. Les Arabes les font cuire dans l'eau salée, puis les laissent sécher au soleil ; ils en rassemblent d'énormes provisions, non seulement pour leur consommation personnelle, mais aussi pour les vendre sur les marchés de Tougourt, de Temacin et des villages voisins. Kunckel dit avoir pu se convaincre qu'ils constituent un mets très acceptable ; le goût de Crevette que lui attribuent les voyageurs est assez prononcé.
D'autre part, Roulin a vu, en Amérique, les Vaches, les Moutons, les Chèvres, les Porcs et les Poules se repaître de ces Insectes, de sorte que le lait, la viande de Porc et les œufs avaient un affreux fumet de musc, ou, selon l'expression des habitants du pays, puaient la Sauterelle (hedian a langosta). " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 881-2)

Section

  • zoologie

Classification française

  • insecte
  • ptérygote
  • orthoptère

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [01/06/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15236 photos ou dessins.