consanguinité (n. f.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • croisement consanguin

Anglais

  • blood-relationship
  • inbreeding

Définition

Accouplement entre animaux apparentés. Les produits sont dits consanguins.
Opposé à panmixie.

Détails

Cela aboutit plus ou moins tôt à la fixation de certains caractères à l'état homozygote. On obtient ainsi une lignée pure qui se reproduit ensuite identique à elle-même. Mais les sujets utilisés en consanguinité doivent être exempts de tous défauts cachés sinon ceux-ci apparaissent dès les premières générations. De plus, la consanguinité trop prolongée amène à une diminution des performances (inbreeding depression).
La probabilité que 2 allèles soient identiques par parenté est le coefficient de consanguinité, F (inbreeding coefficient).

" CONSANGUINITÉ, s. f. (Jurisprud.) est la parenté & la liaison qui est entre plusieurs personnes sorties d’un même sang.
Chez les Romains le lien de consanguinité avait lieu, suivant la loi des douze tables, entre tous les descendants d’un même père, soit mâles ou femelles.
Dans la suite par la loi Voconia les femmes furent exclues des privilèges de l’agnation, & conséquemment de succéder avec les mâles, à moins qu’elles ne fussent dans le degré de consanguinité, c’est-à-dire excepté la sœur de celui qui était mort ab intestat. Justinien rétablit les femmes dans les droits de l’agnation.
Mais le droit de consanguinité n’était pas précisément la même chose que le droit d’agnation en général, c’était seulement une des espèces d’agnation ; car il y avait deux sortes d’agnats ou parents du côté paternel, les uns naturels & les autres adoptifs, & pour pouvoir qualifier les agnats de consanguins, il fallait qu’ils fussent frères naturels & non adoptifs ; qu’ils fussent procréés d’un même père, il importait peu qu’ils fussent de la même mère ou non.
On ne connaît point parmi nous ces différences d’agnation ni de cognation, & l’on entend ordinairement par le terme de consanguinité, la parenté qui est entre ceux qui sont sortis d’un même sang.
Lorsque le terme de consanguinité est opposé à la qualité de frères & sœurs germains ou de frères & sœurs utérins, il s’entend de la parenté qui est entre frères & sœurs procréés d’un même père mais non pas d’une même mère.
Le privilège du double lien, c’est-à-dire des frères & sœurs germains, dans les coutumes où il a lieu, est plus fort que le droit de consanguinité proprement dite, au moyen de quoi dans ces coutumes les frères & sœurs germains excluent les frères & sœurs consanguins.
Lorsqu’on parle des degrés de consanguinité, on entend ordinairement les degrés de parenté en général ; & comme le terme de consanguinité est présentement moins usité en ce sens que celui de parenté qui est plus générique, nous expliquerons au mot Parenté, la manière d’en compter les degrés de consanguinité ou de parenté ce qui est la même chose. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Section

  • génétique

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32134 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15581 photos ou dessins.