abeille charpentière (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Xylocopa violacea

Autres noms

  • abeille perce-bois
  • abeille xylocope
  • xylocope violet

Anglais

  • carpenter bee
  • violet carpenter bee
  • wood bee

Définition

Fam. des apidés (Apidae). Insecte hyménoptère apocrite aculéate apoïde. L. 20-25 mm. Cette grosse abeille violette, solitaire, voisine de l'abeille, creuse des galeries dans le bois et y pond ses œufs.

Détails

" Les abeilles que l’on appelle perce-bois sont presque aussi grosses que les bourdons ; leur corps est aplati & presque ras : elles sont d’un beau noir luisant, à l’exception des ailes dont la couleur est violette. On les voit dans les jardins dès le commencement du printemps, & on entend de loin le bruit qu’elles font en volant : elles pratiquent leur nid dans des morceaux de bois sec qui commencent à se pourrir ; elles y percent des trous avec leurs dents ; d’où vient leur nom de perce-bois. Ces trous ont douze à quinze pouces de longueur, & sont assez larges pour qu’elles puissent y passer librement. Elles divisent chaque trou en plusieurs cellules de sept ou huit lignes de longueur ; elles sont séparées les unes des autres par une cloison faite avec de la sciure de bois & une espèce de colle. Avant que de fermer la première pièce, l’abeille y dépose un œuf, & elle y met une pâtée composée d’étamines de fleurs, humectée de miel, qui sert de nourriture au ver lorsqu’il est éclos : la première cellule étant fermée, elle fait les mêmes choses dans la seconde, & successivement dans toutes les autres. Le ver se métamorphose dans la suite en nymphe, & il sort de cette nymphe une mouche qui va faire d’autres trous, & pondre de nouveaux œufs, si c’est une femelle. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

" Il existe d'autres abeilles qui creusent leurs cellules dans le bois ou les construisent à l'intérieur des tiges de roseaux ; là également les provisions sont à l'abri de l'humidité. Le xylocope, grosse mouche d'un noir bleuâtre, creuse ses galeries dans les vieux troncs ; puis il les divise en cellules séparées par des cloisons de poussière de bois cimentées à l'aide de sécrétions. La cellule la plus profonde est aussi celle où l'insecte pond le premier œuf et où par conséquent se développe la première larve. Comment cette larve peut-elle quitter son logement sans gêner la croissance des autres? Tout est prévu. Lors du forage de la galerie, la femelle xylocope a creusé la dernière cellule de telle sorte qu'elle soit séparée de l'extérieur par une très faible épaisseur de bois. Pour sortir, la larve ronge le bois et débouche à l'air libre, puis, chacune à son tour, ses sœurs en font autant sans déranger les autres. " (von Natzmer Gert et Daussy Henri, traducteur, 1955. Les secrets du monde vivant. Paris, Librairie Plon. 315 p., p. 168).

Sections

  • abeille
  • zoologie

Classification française

  • insecte
  • ptérygote
  • hyménoptère

Classification scientifique

  • Apidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2018, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [11/12/2018]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31917 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13194 photos ou dessins.