colostrum (n. m.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • lait colostral (n. m.)

Anglais

  • colostrum

Etymologie

lat. colostrum

Définition

Sécrétion de la mamelle vers la mise bas et qui précède le lait proprement dit.

Détails

Chez les ruminants, c'est un liquide jaunâtre, visqueux et salé. Chez la vache, légalement, la vente du lait est interdite pendant 7 jours après vêlage en France. Le veau doit consommer le colostrum, riche en anticorps (qui le protègent jusqu'à ce qu'il établisse sa propre immunité), riche en énergie, en vitamines (A, C, ...) et en oligo-éléments, et laxatif (élimination du méconium). Pour que le colostrum soit efficace, la première tétée doit être précoce et le volume suffisant. Le minimum pour une bonne protection du veau est de 2 litres dans 1-3 h après la naissance puis de 4-6 l dans les 12 heures suivantes. Il faut continuer plusieurs jours à raison de 2 repas par jour. Après le 3e ou le 4e jour, le colostrum peut être remplacé par du lait. Les anticorps sont absorbés par l'intestin grêle du veau (jéjunum) surtout pendant les premières 24 h, puis des traces  jusqu'à 52-53 h (closure time). Ils passent dans la circulation lymphatique puis dans la circulation sanguine. Leur taux et leur polyvalence peuvent être augmentés en vaccinant la mère. Il comporte 200 000 à 500 000 cellules par ml. La composition du colostrum évolue dans le temps. Au début, la densité est 1,075, le taux de matières grasses 50 à 60 g/l, de matières protéiques 100-200 g/l (lait albumineux), de matières salines 10-12 g/l chez la vache.

"La mamelle sécrète du colostrum peu avant la naissance du jeune mammifère et pendant les premiers jours qui suivent, avant de sécréter du lait. C’est un liquide visqueux, jaune-orange, non consommable par l’homme et nuisible à la fabrication de produits laitiers. Il a une composition différente de celle du lait et qui s’en rapproche progressivement jour après jour. Il comporte beaucoup de protéines, surtout des immunoglobulines, beaucoup de vitamine A, de calcium et de fer, mais peu de lipides et de lactose. Le nouveau-né ne peut absorber les gammaglobulines (anticorps) que pendant un temps très limité après la naissance, seulement un peu plus de 2 jours chez le veau.
Les chances de survie des nouveaux-nés dépendent de leur consommation de colostrum car les rôles de celui-ci sont très importants : 1. Apporter des anticorps maternels au nouveau-né (les ruminants n’en reçoivent pas pendant la gestation) pour le protéger des infections. 2. Apporter des nutriments riches pour permettre une croissance rapide et la thermorégulation. 3. Evacuer le méconium de l’intestin par son action laxative.
En pratique, l’éleveur se doit de contrôler que les jeunes animaux ont consommé une quantité suffisante de méconium et ce, suffisamment tôt après la naissance, car certains tètent peu ou pas. Si la mère en fournit trop peu, celui d’une autre mère peut être donné. Le colostrum peut être conservé congelé. Les mères peuvent être vaccinées pendant la gestation contre les maladies du jeune âge pour mieux protéger les petits. Elles peuvent être sélectionnées. Le dosage de la gamma-glutamyl transferase (GGT) permet de contrôler que le veau a consommé assez de colostrum." (Meyer C., 2009. Le colostrum et les mammifères domestiques. Note bibliographique. Montpellier, France, Cirad, 9 p.).

" COLOSTRUM, (Pharmacie.) Quelques auteurs ont donné ce nom à une espèce d’émulsion préparée avec la térébenthine & le jaune d’œuf. Blancard. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • alimentation
  • lait
  • pathologie
  • zootechnie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [01/10/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32168 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15765 photos ou dessins.