colonne (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • column

Etymologie

lat. columen, soutien

Définition

Structure de forme allongée.

Détails

Exemple :
- la colonne vertébrale ou rachis (vertebral column, spinal column) formée de la suite des vertèbres et des disques intervertébraux.

" La colonne vertébrale [des Vertébrés] comprend un nombre variable de vertèbres ; on y distingue cinq régions chez les Vertébrés supérieurs qui sont pourvus de membres postérieurs bien développés : régions cervicale, dorsale, lombaire, sacrée ou pelvienne et coccygienne ou caudale.
A son extrémité antérieure, le canal rachidien offre une dilatation destinée à loger le cerveau, et le squelette axial forme, par suite, un renflement qui n'est autre que la tête. Depuis Gœthe, on regarde la tête comme composée d'un certain nombre de vertèbres ; mais, si les naturalistes sont d'accord en principe sur la constitution vertébrale du squelette céphalique, ils sont loin de s'entendre sur le nombre des segments vertébraux qu'il comporte. Les arcs neuraux de ces vertèbres servent à la protection du cerveau et forment le crâne, qui s'articule en arrière avec la première vertèbre cervicale, tantôt par un seul, tantôt par deux condyles occipitaux ; quant aux arcs inférieurs, les uns entourent l'entrée du tube digestif et protègent les organes de la vision, de l'odorat et du goût : ils constituent la face, et en particulier l'appareil maxilo-palatin ; les autres, situés en arrière, servent de support à l'appareil respiratoire : Gegenbaur leur donne le nom de squelette viscéral. Ces derniers sont en nombre variable : l'antérieur (hyoïde) est seul constant ; les autres (arcs branchiaux) ne se montrent que chez les animaux aquatiques, dont ils supportent les branchies ; on en compte le plus souvent cinq paires ; chez les Vertébrés à respiration aérienne, ils n'apparaissent que transitoirement, dans les premières périodes du développement, et ont disparu à l'état adulte. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 936)

" COLONNE, s. f. terme d’Architecture, du Latin columna, qui a été fait, selon Vitruve, de columen, soutien. L’on entend sous ce nom une espèce de cylindre, qui diffère du pilier en ce que la colonne diminue à son extrémité supérieure en forme de cône tronqué, & que le pilier est élevé parallèlement...
Colonnes charnues, en terme d’Anatomie, appelées quelquefois lacertuli & columnæ cordis, sont plusieurs petits muscles des ventricules du cœur qui sont comme détachés de leurs parois, & joints par des extrémités tendineuses aux valvules du cœur. Ces petites colonnes ou piliers étant attachés d’un côté aux parois du cœur, & de l’autre aux valvules tricuspides & mitrales, se raccourcissent dans la systole du cœur, poussent les valvules, & ferment par ce moyen non seulement les orifices des veines, mais encore les ventricules dans leur systole...  " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Section

  • anatomie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [04/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32129 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15524 photos ou dessins.