cochevis huppé (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Alauda cristata
  • Galerida cristata (L.)

Autres noms

  • cochevis (n. m.)
  • alouette cochevis (n. f.)
  • grosse alouette huppée (n. f.)
  • coquillade (n. f.)

Anglais

  • crested lark

Définition

Fam. des alaudidés (Alaudidae). Alouette huppée.
Descr. : L. 17 cm. Poids : 40-50 g. La huppe est bien dressée, la queue assez courte. Le dessus est brun fauve, le ventre est blanc.

Détails

Habitat : Il vit en Europe centrale et méridionale, en Asie et au nord de l'Afrique, dans les champs cultivés, les steppes, les friches industrielles, les dunes, etc.
Mœurs : Il mange des invertébrés (insectes, vers) et des végétaux. Le nid est fait sur le sol. La femelle pond 2 à 3 fois par an 3 à 5 œufs blanc-jaunâtres tachés de brun et brillants. Elle les couve 11-13 jours.

"LE COCHEVIS ou la GROSSE ALOUETTE HUPPEE, la COQUILLADE, Buffon. —Elle vit sédentaire dans le Midi, habite indifféremment les plaines et les pays élevés, mais elle est moins répandue dans ces dernières localités que dens les premières. Elle aime à parcourir les grandes routes pour chercher dans les bouses les grains non digérés. Dès qu'elle s'élève, elle jette un petit cri exprimé d'un ton plaintif : pipi, pi, piou. Après les couvées, les Cochevis vivent par familles ; les jeunes accourent de loin à la voix qui imite celle des mères, et c'est le moyen qu'emploient les chasseurs pour les attirer.
Le Cochevis habite presque toutes les contrées du midi de l'Europe ; on le trouve aussi en Egypte et en Morée. Cette espèce semble être moins multipliée que les autres espèces d'alouettes. " (Crespon J., 1844. Faune méridionale ou description de tous les animaux vertébrés vivants et fossiles, sauvages ou domestiques... du Midi de la France. Nîmes, Chez l'auteur ed., 2 vol., 1er vol., 320 p., p. 239-240)

" COCHEVIS, s. m. alauda cristata, (Hist. nat. Ornithol.) Oiseau plus gros que l’alouette ordinaire, & dont le bec est plus gros & plus long ; il a près d’un pouce de longueur depuis la pointe jusqu’aux coins de la bouche, la pièce supérieure est brune, & l’inférieure blanchâtre ; la langue est large & un peu fourchue à son extrémité ; l’iris des yeux est de couleur de noisette mêlée de couleur cendrée ; il y a au-dessus de la tête une huppe composée de sept ou huit petites plumes, & quelquefois de dix ou douze : l’oiseau peut les élever ou les abaisser, les éloigner ou les rapprocher les unes des autres comme celles de la queue ; les plumes de la huppe sont plus noires que toutes les autres, & ont près d’un demi-pouce de longueur. Le dos est d’une couleur moins cendrée, & n’a pas autant de taches que dans l’alouette ordinaire ; le croupion n’en a presque aucune. Les grandes plumes de chaque aile sont au nombre de dix-huit, sans compter l’extérieure qui est fort petite & semblable aux plumes du second rang ; les premières des grandes plumes ont les barbes extérieures de couleur blanchâtre mêlée de jaune ou de roux pâle : les autres plumes sont moins noires que dans l’alouette ordinaire, & ont un peu de roux pâle même à la partie inférieure. Le ventre & la poitrine sont d’un jaune blanchâtre ; la gorge est marquée de taches comme dans l’alouette ordinaire ; la queue a un peu plus de deux pouces de longueur, & est composée de douze plumes : les deux premières de chaque côté ont le bord extérieur blanc mêlé de roux, & quelquefois noir ; la troisième & la quatrième sont entièrement noires, la cinquième & la sixième ont la même couleur que celles du corps. Cet oiseau diffère de l’alouette ordinaire en ce qu’il est plus gros, qu’il a une huppe sur la tête, que la couleur des plumes de son dos est moins marquée de taches, & enfin en ce qu’il a la queue plus courte.
Les cochevis habitent le bord des lacs & des fleuves, ils ne volent pas en troupe, ils ne s’élèvent pas aussi souvent en l’air que l’alouette ordinaire, & n’y restent pas aussi longtemps. Willughby, Ornith. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • animal méditerranéen
  • zoologie

Classification française

  • oiseau
  • passériforme
  • alaudidé

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [20/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13961 photos ou dessins.