cochenilles (n. f.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • pucerons à carapace

Anglais

  • scale insect

Etymologie

espag. cochinilla, cloporte

Définition

Insectes hémiptères, homoptères, sternorhynques, fam. et super-fam. des lécanidés ou des diaspididés ou des coccoïdés. Insectes à ailes membraneuses, avec une seule paire d'ailes apparentes. Très petits : L. 2 mm (0,5-4 mm). Les ailes ont une seule nervure fourchue. Les femelles sont aptères. L'abdomen a un seul cerque court, parfois plusieurs. Les appendices sont très courts. Ces pucerons sucent la sève des plantes.

Détails

Leurs sécrétions floconneuses ou farineuses couvrent le corps d'un bouclier, d'une carapace protecteurs ou de cires floconneuses ou farineuses. Certaines espèces occasionnent des galles. Les fourmis aiment le miellat des cochenilles. Une espèce mexicaine entre dans la fabrication du carmin, utilisée autrefois pour teindre la laine et la soie. On l'élève entre autres aux îles Canaries. Les ovaires ont un corps gras d'un très beau rouge. Actuellement, additif, elle colore les aliments (sucreries, limonades, apéritifs) et les produits cosmétiques.
Les espèces sont très nombreuses (env. 10 000). Genres :
Aspidiotus,
Diaspis
(fam. diaspididés), diaspines,
Ceroplastes (fam. coccididés), cf céroplastes,
Lecanium,

Parthenolecanium (fam. lécanidés).
Exemples :
- Aulacaspis rosae, cochenille du rosier,
- Cryptococcus fagi, cochenille du hêtre, responsable d'un feutrage cireux blanc argenté sur les hêtres ;
- Chionaspis salicis, cochenille du saule,
- Dactylopius coccus, Coccus cacti, Pseudococcus cacti, cochenille du nopal, sur le cactus nopal ou oponce à cochenilles,
- Kermes vermilio, Kermococcus roboris, cochenille du kermès, kermès des teinturiers, cochenille méditerranéenne, la cochenille du chêne kermès, d'où on tirait le carmin, un colorant rouge, en écrasant des femelles ayant des oeufs,

- Lepidosaphes ulmi, cochenille virgule du pommier,
- Planococcus citri, cochenille du citronnier (citrus mealybug),
- cochenille farineuse (mealybug).

"Les COCCIDÉS ou Cochenilles offrent un dimorphisme sexuel très accusé. Les femelles demeurent toujours aptères ; elles se fixent sur les végétaux en y implantant leur rostre, deviennent informes, s'entourent en général d'une matière cireuse et déposent leurs œufs sous elles. Les mâles, au contraire, sont privés de rostre, mais possèdent presque toujours une paire d'ailes, et, par une exception remarquable, ils subissent une métamorphose complète.
Un certain nombre de Coccidés fournissent des produits usités dans l'industrie et même en médecine. — La Cochenille du Nopal (Coccus cacti) est originaire du Mexique, où elle vit sur les raquettes du Cactus nopal (Opuntia coccinellifera). Elle a été importée aux Antilles, en Espagne, en Algérie, etc. La Cochenille du commerce est constituée par les corps des femelles, desséchés et débarrassés de leur feutrage cireux. C'est d'elle qu'on extrait, par des procédés spéciaux, la belle couleur rouge vif connue sous le nom de carmin, qui joue aujourd'hui un si grand rôle dans la technique histologique (Gerlach, 1858). On a longtemps employé la Cochenille en médecine ; aujourd'hui encore, Laboulbène et 0. Larcher la recommandent dans le traitement de l'asthme et de la coqueluche.
Le Kermès des teinturiers (Kermès vermilio), cf kermès (insecte) ...
Le Pe-la (Ericerus cerifer) est un Insecte chinois qui vit sur différents arbres et dont les femelles restent libres, tandis que les mâles se fixent et sécrètent une cire blanche. Cette cire de Chine est employée à la fabrication des bougies de luxe ; en outre, elle joue en pharmacie à peu près le même rôle que notre cire d'Abeille.
La Cochenille de la laque (Tachardia lacca) est une espèce des Indes orientales, qui vit sur des arbres variés, Ficus, Mimosa, etc. Elle produit par an deux générations, remarquables par le dimorphisme des mâles. Les larves se fixent et s'entourent d'une couche épaisse de substance résineuse. La matière livrée au commerce sous le nom de laque comprend deux substances très distinctes : la laque ou gomme-laque, produit de sécrétion exsudé par toute la surface du corps, et la teinture de laque, matière colorante rouge plus spécialement localisée dans l'ovaire. La gomme-laque était autrefois employée comme tonique et astringente.
A côté de ces quelques Coccidés utiles, il en est un grand nombre qui nuisent aux végétaux; nous citerons seulement les plus importants. Lecanium persicae, oleae, hesperidum, fatiguent et épuisent les pêchers, les oliviers, les orangers. Ceroplastes caricae nuit aux figuiers. Pulvinaria vitis attaque les vignes, surtout en treilles. Dactylopius adonidum, des plantes de serre ; D. vitis, des vignes de pleine terre, dans le midi. Mytilaspis pomorum, sur les écorces des pommiers et des poiriers. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 810-1)

Section

  • zoologie

Classification française

  • insecte
  • ptérygote
  • hémiptère

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32080 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15378 photos ou dessins.