clitoris (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • clitoris

Etymologie

gr. kleitoris

Définition

Organe érectile de la femelle correspondant au vestige du pénis du mâle.

Détails

Situé entre les lèvres vulvaires, c'est un organe sensible pendant l'acte sexuel chez la femme. Il est parfois encore excisé chez la femme dans certaines ethnies. Son développement plus ou moins prononcé (clitoromégalie) dépend des hormones androgènes qui règlent les organes génitaux externes.

" CLITORIS, s. m. Terme d’Anatomie. Corps rond & long situé à la partie antérieure de la vulve ou des parties naturelles des femelles, en qui il est un des principaux organes de la génération.
Le mot κλειτ›ορὶς est dérivé du verbe κλείω, je ferme. Sa figure ressemble ordinairement à celle d’un gland ; il est pour l’ordinaire proportionné à la grandeur de l’animal : cependant il y a des femmes qui l’ont fort gros & fort long. Il ressemble en beaucoup de choses à la verge du mâle, ce qui fait que quelques-uns l’appellent la verge de la femelle.
En effet il est composé des mêmes parties : il a deux corps caverneux, un gland à l’extrémité couvert d’un prépuce, mais qui n’est pas percé comme le membre viril ; il a seulement la marque du trou. Voy. Gland, Prépuce.
Il a aussi deux muscles qui le font dresser dans le coït ; alors il enfle & durcit. Quelques Anatomistes lui donnent aussi deux muscles éjaculateurs. Voyez aussi les art. Ejaculateur, Erecteur, & Erection.
C’est une partie extrêmement sensible, & qui est le siège principal du plaisir dans la femelle ; raison pour laquelle quelques-uns lui ont donné le nom d’œstrum Veneris, aiguillon de Venus. Il s’est trouvé des femmes qui en ont abusé.
Lorsqu’il avance trop en-dehors dans la femme, on en retranche une partie, & c’est en quoi peut consister la circoncision des femmes. Il est quelquefois si gros & si long qu’il a tout-à-fait l’air d’un membre viril ; & c’est de-là souvent que l’on qualifie des femmes d’être hermaphrodites. Voy. Hermaphrodite & Circoncision.
Les corps spongieux du clitoris naissent distincts de la partie inférieure de l’os pubis, & approchant par degrés l’un de l’autre, forment en s’unissant le corps du clitoris. Avant leur union on les appelle cuisses du clitoris, crura clitoridis, & ils sont deux fois aussi longs que le clitoris même. Voyez Cuisse & Caverneux.
Ses muscles naissent de la tubérosité de l’ischium, & s’insèrent dans les corps spongieux. Les veines & les artères viennent des hémorroïdales & des honteuses, & les nerfs des intercostaux. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • anatomie
  • reproduction

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32134 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15581 photos ou dessins.