chataire (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Nepeta cataria L.

Autres noms

  • cataire
  • herbe à chat
  • herbe-aux-chats
  • menthe de chat

Anglais

  • catmint
  • catnip
  • nep

Etymologie

lat. cattus, chat ; de Nepetum, ville d'Etrurie

Définition

Fam. des lamiacées (labiées). 0,5-1 m. Herbe vivace à larges feuilles dentées et à fleurs blanches ou rosées et à 2 lèvres dont l'odeur attire les chats. Formule florale : 5S 5P 4E 4C. L'odeur est proche de celle de la menthe. L'autre herbe-aux-chats est la valériane.

Détails

Plante médicinale présente en France : antispasmodique, carminative, emménagogue, stomachique, tonique, vulnéraire.

" Herbe aux Chats, (Botan.) cataria, genre de plante à fleur monopétale labiée ; la lèvre supérieure est relevée, arrondie & découpée en deux pièces ; la lèvre inférieure est découpée en trois pièces, celle du milieu est creusée en forme de cuiller, les deux autres bordent l’ouverture de la fleur ; il sort du calice un pistil attaché comme un clou à la partie postérieure de la fleur, & entouré de quatre embryons qui deviennent dans la suite autant de semences arrondies & renfermées dans une capsule qui a servi de calice à la fleur. Tournefort, Inst. rei herb.
Boerhaave compte sept espèces de cataire, dont la principale est nommée par les Botanistes cataria major vulgaris, ou menta cataria. Sa racine est blanche, ligneuse, divisée en plusieurs branches ; elle pousse une tige qui s’élève à la hauteur de trois pieds & plus, carrée, velue, rameuse, rougeâtre en bas près de la terre, du reste blanchâtre, & produisant des rameaux opposés deux à deux ; ses feuilles sont semblables à celles de la grande ortie, dentelées en leurs bords, pointues, lanugineuses, blanchâtres, attachées à de longues queues, d’une odeur de menthe, forte, d’un goût âcre & brûlant.
Ses fleurs naissent aux sommités des branches, ordinairement pressées, formées en gueule, purpurines ou blanchâtres, disposées en manière d’épis ; chacune de ces fleurs est un tuyau découpé par le haut en deux lèvres, & soutenu par un calice fait en cornet, & à cinq pointes, dans lequel les semences sont renfermées ; elles sont ovales, au nombre de quatre, qui succèdent à la fleur quand elle est tombée.
Cette plante croît dans les jardins le long des sentiers, parmi les haies, sur le bord des levées & des fossés, dans les endroits humides : elle fleurit en été, a une odeur forte qui tient de la menthe & du pouliot.
On l’appelle herbe aux chats, parce que ces animaux l’aiment beaucoup, surtout quand elle est un peu fanée : elle est aromatique, âcre, amère, & ne rougit point le papier bleu, ce qui fait voir qu’elle contient un sel volatil, aromatique, huileux, dans lequel la partie urineuse domine de même que dans le sel volatil huileux artificiel. (D. J.)
Herbe aux Chats, (Mat. méd.) on emploie fort rarement cette plante dans les prescriptions magistrales ; on pourrait y avoir recours cependant comme aux autres plantes emménagogues & hystériques, auxquelles elle est très analogue : elle entre dans les compositions suivantes de la Pharmacopée de Paris, savoir l’eau générale, l’eau hystérique, les trochisques hystériques, le sirop d’armoise, & la poudre d’acier. (b) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • botanique
  • chat
  • pathologie
  • plante médicinale
  • plante méditerranéenne

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [27/05/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15207 photos ou dessins.