chancre (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • canker

Etymologie

lat. cancer, ulcère

Définition

- 1. Ulcération de la muqueuse des narines du cheval dans la morve.
- 2. Petite réaction inflammatoire de la peau, circulaire et dure, se produisant lors d'une infection, par exemple dans la trypanosomose.

Détails

Exemples :
- chancre galonneux des lèvres du mouton : cf ecthyma contagieux.
- chancre auriculaire (canker of ear) : Chancre de l'oreille.
- chancre mou, chancrelle : Maladie vénérienne de l'homme due au bacille de Ducrey. Incubation : 2-5 jours. Symptômes : chez l'homme surtout, ulcérations typiques de la peau et des muqueuses, adénopathie satellite ; bénin.

"CHANCRE, s. m. terme de Chirurgie, est un ulcère malin qui ronge et mange les chairs : il tient de la nature du carcinome.
On appelle communément chancres, des petits ulcères qui viennent au-dedans de la bouche : ils sont simples, scorbutiques, ou vénériens ; les simples ne sont point différents des aphtes.
Les chancres scorbutiques attaquent particulièrement les gencives qui sont dures, élevées, gorgées d’un sang noir ; les racines des dents sont déchaussées, etc.
Les chancres vénériens qui viennent dans la bouche affectent plus particulièrement les glandes amygdales et le voile du palais. Il y a souvent carie de l’os propre du palais et de la voûte palatine. Ces chancres sont des symptômes de la vérole. La guérison de ces chancres exige, après l’exfoliation des os du palais, l’usage d’un instrument qui supplée aux os.
Il survient des chancres ou ulcères vénériens aux parties naturelles de l’un et l’autre sexe, à la suite d’un commerce impur : le bon ou le mauvais traitement de ces sortes d’ulcères décide souvent du sort du malade...
Chancre, (Jardinage.) est une maladie assez ordinaire aux arbres : c’est un défaut dans la sève, qui se porte dans une partie de la tige avec trop d’abondance, et qui y cause une pourriture qui s’étend, et qui dépouille enfin toute l’écorce. Le vrai moyen de guérir cette maladie, est de couper jusqu’au vif toute la partie atteinte de ce mal, et de remplir la plaie avec de la bouse de vache, qu’on fait tenir avec du linge lié au corps de l’arbre chancreux. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • médecine
  • mouton
  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [12/11/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31972 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14115 photos ou dessins.