cérumen (n. m.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • cire des oreilles (n. f.)

Anglais

  • cerumen
  • ear wax

Etymologie

cire de l'oreille, lat. cera, cire

Définition

Sécrétion des glandes sébacées du conduit auditif, ressemblant à la cire.

Détails

Exemple :
- glande cérumineuse.

" Cire des oreilles, (Anatom.) en Latin cerumen auris, & par les anciens Medecins, aurium sordes ; espèce de glu naturelle qui se trouve et s’amasse dans la partie antérieure et cartilagineuse du conduit de l’oreille.
Dans la partie du conduit auditif collée aux tempes, dans les fissures, & depuis la partie qui est couverte d’un cartilage jusqu’à la moitié du canal, & selon Morgagni, sur la convexité supérieure de la membrane, rampe un réseau réticulaire, celluleux, fort, fait d’aréoles, où est le siège des glandes jaunes, presque rondes, ou ovales, selon Duverney & Vieussens, lesquelles glandes percent par de petits trous la peau du canal. C’est donc par ces orifices que sort cette espèce de cire nommée cire de l’oreille, jaune, huileuse, d’abord fluide, ensuite plus solide, plus épaisse, amère, & qui prend feu lorsqu’elle est pure.
Duverney n’est pas le premier qui ait fait mention des glandes cérumineuses de l’oreille ; Stenon & Drelincourt en avoient dit quelque chose avant lui : mais Duverney en a donné une description si claire & si exacte, qu’il passe, avec assez de raison, pour en être l’inventeur. Valsalva en a dépeint la figure : on les trouve aussi représentées dans l’anatomie de Drake.
Les Physiciens cherchent à deviner les usages de la matière cérumineuse que filtrent ces glandes, & qu’elles envoient dans le conduit auditif ; mais leurs recherches se bornent uniquement à savoir que cette cire sert à arrêter les ordures extérieures & les insectes, qui en entrant dans l’oreille ne manqueraient pas d’y nuire.
Lorsqu’il s’amasse trop de matière cérumineuse dans l’oreille, les poils dont la croissance est empêchée se plient, & irritent la membrane du canal, dont la démangeaison force à le nettoyer.
Quelquefois cette humeur gluante s’y amasse en trop grande abondance, s’y épaissit par son séjour, & empêche que les tremblements de l’air ne parviennent jusqu’à l’organe immédiat de l’ouie, ce qui produit l’espèce de surdité la plus commune & la plus guérissable ; c’est même presque la seule que les gens habiles & sincères entreprennent de traiter.
Ils exposent pour la connaître l’oreille du malade aux rayons du soleil ; & quand ils découvrent le conduit bouché par l’épaississement de la cire, ils se servent d’un instrument particulier pour l’enlever, & font ensuite des injections d’eau dans laquelle ils ont fondu un peu de sel & de savon : ils se servent aussi d’injection d’eau tiède aiguisée par quelques gouttes d’esprit-de-vin ; par ce moyen ils nettoient à merveille le conduit auditif, & guérissent parfaitement cette surdité...
Mais si l’abondance & la pétrification de cette glu cérumineuse sont nuisibles, la privation de sa sécrétion dans les glandes produit à son tour quelquefois la surdité, principalement dans la vieillesse, suivant les observations de Duverney, de Morgagni, & de Valsalva... Cet article est de M. le Chevalier de Jaucourt. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Section

  • physiologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [12/11/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31972 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14115 photos ou dessins.