calliandra (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Calliandra calothyrsus Meissn.
  • Calliandra confusa Sprague &am

Autre nom

  • Rey 1923

Etymologie

Ang. calliandra

Définition

Fam. des fabacées (Fabaceae), Mimosoideae (légumineuses). C’est une légumineuse arbustive considérée comme un buisson ou un petit arbre de 6 à 12 m de hauteur au maximum, plus généralement de 1,5 m à 4 m s’il est exploité. On le considère parfois comme un arbre d’ornement en raison de ses grappes de fleurs rouges ; le diamètre du tronc peut atteindre 30 cm, l’écorce est marron foncé, il a une tête très dense.
C’est un bois de feu de haute qualité, en plus de ses qualités d’arbuste fourrager (ligneux fourrager)

Détails

Ecologie : Bien que décrit d’abord au Surinam, C. calothyrsus est originaire de l’Amérique Centrale subhumide et humide, depuis le sud du Mexique jusqu’au nord-ouest de Panama, entre 8°N et 16°N. A partir du Guatemala, il a été introduit à Java en 1936. Pendant les années 70 il est implanté en Indonésie couvrant plus de 30 000 ha. Il est cultivé dans toute l’Asie du Sud-Est et avec une moindre extension dans d’autres régions tropicales. Il est cultivé à La Réunion.
Dans son habitat d’origine C. calothyrsus pousse à une altitude de 400 à 800 m dans des régions de pluviosité annuelle 2000 à 4000 mm avec une période sèche de 3 à 6 mois. Les températures optimales requises sont les suivantes : en moyenne annuelle 22 à 28°C, avec le mois le plus chaud vers 25-30°C et le mois le plus froid vers 18-24°C.
Agronomie : Calliandra est adapté à des sols à texture légère, légèrement acides. La meilleure croissance est obtenue sur des sols acides d’origine volcanique. La croissance est moindre en sols compactés et les arbres meurent en deux semaines en terre inondée. La multiplication se fait par graines après traitement de ces dernières contre la dormance (5 à 10 minutes dans l’eau bouillante, puis refroidissement progressif, ou immersion 24 h dans l’eau froide). Les plantules poussent rapidement pour atteindre une hauteur de 2.5 à 3 m en 6 mois et jusqu’à 5 m en première année.
Production : En plantation, les rendements varient de 7 à 10 t de MS par ha et par an dans les meilleures conditions. Il est souhaitable de récolter les feuilles toutes les 12 semaines, et de les donner en vert aux animaux ou les laisser pâturer par terre après émondage.
Quand il est cultivé en haies vives des rendements en fourrage de 3.5 t de MS ont été obtenus en 10 mois.
En bois pour le feu, à Java, sur des sols corrects, les premières coupes ont atteint 10 à 15 m3 par ha et par an. Sur des sites favorables, des récoltes annuelles par coupe de taillis ont continué pendant 10 ans aec des rendements de 35 à 65 m3 et par an.
Utilisation : Calliandra peut s’intégrer dans plusieurs systèmes : en association avec des graminées fourragères ou des plantes alimentaires ou industrielles (cultures en allée, alley cropping). On peut le cultiver en haies pour limiter les parcelles. On peut le cultiver pour le bois

Sections

  • agropastoralisme
  • botanique
  • plante fourragère

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [15/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32135 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15586 photos ou dessins.