caféier (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Coffea

Anglais

  • coffee-tree

Définition

Fam. des rubiacées. H. 2-5 m. Arbrisseau originaire de l'Arabie, cultivé en pays tropicaux. Le tronc se ramifie très vite. Les feuilles sont opposées et rigides.
Le fruit, une drupe charnue, gros comme une cerise, fournit des grains de café (coffee). Cueilli rouge, il est décortiqué puis séché.
On distingue Coffea arabica (originaire d'Arabie) et Coffea robusta.

Détails

On distingue surtout les cafés arabica et robusta :
- Coffea arabica, le caféier arabica, caféier arabique, caféier d'Arabie (Arabian coffee) originaire d'Arabie,
Coffea eugenioides (nandi coffee),
- Coffea robusta, Coffea canephora'', variété robusta, le caféier robusta.
Plante médicinale : diurétique. La caféine est stimulante. Elle retarde la fatigue.

'' Parmi les quelques 70 espèces de ''caféiers'' recensées, seules deux espèces ont un intérêt commercial : ''Coffea canephora'', variété robusta, et ''Coffea arabica''. Ces deux espèces sont cultivées pour leurs graines qui, après torréfaction, servent à préparer une boisson. Celle-ci possède des propriétés stimulantes dues à la présence d’un alcaloïde : la caféine.'' (Cirad/Gret/MAE, ''Mémento de l'Agronome'', 1 692 p., page 1063, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Etrangères (+ 2 cdroms)).

" CAFFÉ, s. m. (Hist. nat. bot.) Depuis environ soixante ans, disait M. de Jussieu en 1715, que le caffé est connu en Europe, tant de gens en ont écrit sans connaître son origine, que si l’on entreprenait d’en donner une histoire sur les relations qu’on nous en a laissées, le nombre des erreurs serait si grand, qu’un seul mémoire ne suffirait pas pour les rapporter toutes...
Cet arbre dans l’état où il était au jardin du Roi, lorsque M. de Jussieu fit son mémoire, avait cinq pieds de hauteur et la grosseur d’un pouce ; il donne des branches qui sortent d’espace en espace de toute la longueur de son tronc, toujours opposées deux à deux, et rangées de manière qu’une paire croise l’autre. Elles sont souples, arrondies, noueuses par intervalles, couvertes aussi bien que le tronc, d’une écorce blanchâtre fort fine, qui se gerse en se desséchant : leur bois est un peu dur et douçâtre au goût ; les branches inférieures... Les unes et les autres sont chargées en tout temps de feuilles entières, sans dentelures ni crénelures dans leur contour, aiguës par leurs deux bouts, opposées deux à deux, qui sortent des nœuds des branches, et ressemblent aux feuilles du laurier ordinaire ; avec cette différence qu’elles sont moins sèches et moins épaisses, ordinairement plus larges, plus pointues par leur extrémité, qui souvent s’incline de côté ; qu’elles sont d’un beau vert gai et luisant en-dessus, vert pâle en-dessous, et vert jaunâtre dans celles qui sont naissantes ; qu’elles sont ondées par les bords, ce qui vient peut-être de la culture..., leurs queues sont fort courtes. De l’aisselle de la plupart des feuilles naissent des fleurs jusqu’au nombre de cinq, soutenues par un pédicule court ; elles sont toutes blanches, d’une seule pièce, à peu près du volume et de la figure de celles du jasmin d’Espagne, excepté que le tuyau en est plus court, et que les découpures en sont plus étroites, et sont accompagnées de cinq étamines blanches à sommets jaunâtres, au lieu qu’il n’y en a que deux dans nos jasmins : ces étamines débordent le tuyau de leurs fleurs, et entourent un style fourchu qui surmonte l’embryon ou pistil placé dans le fond d’un calice vert à quatre pointes, deux grandes et deux petites, disposées alternativement. Ces fleurs passent fort vite, et ont une odeur douce et agréable. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • alimentation
  • botanique
  • pathologie
  • plante médicinale

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32134 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15581 photos ou dessins.