bryozoaires (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Bryozoa

Autres noms

  • ectoproctes (n. m.)
  • polyzoaires (n. m.)
  • vermidiens (n. m.)
  • vers aberrants (n. m.)

Anglais

  • bryozoans

Etymologie

gr. bruon, mousse et zoon, animal ; gr. ektos dehors et proktos anus : anus en dehors de la couronne de tentacules

Définition

Autrefois vermidiens = vers aberrants. Maintenant embranchement de métazoaires coelomates protostomiens (Protostomia). Dans la classification phylogénique, taxon de protostomiens lophophorates. Le lophophore est rétractile. Il n'y a plus d'appareils respiratoire, circulatoire et excréteur. Il n'y a plus d'épistome, la partie antérieure. L'anus est en dehors de la couronne de tentacules. Ce sont de petits invertébrés aquatiques, généralement marins, parfois d'eau douce, dont la bouche possède un lophophore, panache de tentacules ciliés, chaque zoïde vivant dans une loge individuelle, calcaire ou membraneuse, la zoécie, formant des colonies sur les algues, les coquillages ou les rochers. Comme les vers, ils ont une cavité générale avec pharynx, œsophage, estomac, ganglions nerveux, organes génitaux mâle et femelle (hermaphrodites). Comme les coraux, ils bourgeonnent et forment des colonies ou zoariums fixées. Ils sont pourvus de polypes avec une couronne rétractile. Ils mangent du phytoplancton. Les individus sont mâles ou femelles et la colonie hermaphrodite. On distingue :
- Gymnolaemata
Cheilostomatida
Ctenostomata
- Phylactolaemata
Cristatellidae
Plumatellidae
- Stenolaemata
Cyclostomatida

Détails

Exemples :
- électre,
- Cristatella mucedo, 20 cm pour la colonie ;
- Flustra foliacea, mousse de mer,
- Lophophorus sp., 3 cm,
- Membranipora,
- Schismospora avicularis, bryozoaire rouge encroûtant, présent en fonds rocheux en Méditerranée,
- Sertella cellulosa = Retepora cellulosa, dentelle de Neptune,
- Sertella couchi, dentelle de Vénus.

"Animaux aquatiques de petites dimensions, ordinairement groupés en colonies ramifiées ou lamelleuses, à extrémité antérieure garnie de tentacules ciliés qui entourent la bouche. Aquatiques.
Le nom de Bryozoaires (bruon, mousse ; zoon, animal) ou de Polyzoaires, appliqué à ce groupe, tient à ce que la plupart des espèces qui le représentent forment des colonies ramifiées et en général fixées, simulant des mousses ou d'autres plantes. L'ensemble de la colonie possède un exosquelette chitineux ou calcifié, délimitant d'ordinaire un grand nombre de petites loges qui renferment chacune les parties molles d'un Individu. Ces loges sont souvent pourvues d'un couvercle mobile, qui se referme sur l'animal rétracté.
Chaque inidividu a un tube digestif à parois propres, flottant dans la cavité viscérale. La bouche ... est limitée par un disque ou lophopore dont les bords se prolongent en un nombre variable de tentacules ciliés. Le tube digestif décrit une anse assez profonde ; l'anus s'ouvre a peu de distance de la bouche. L'estomac est relié à la paroi du corps par une sorte de ligament ou funicule, et on observe en outre des muscles rétracteurs chargés de ramener le disque tentaculaire à l'intérieur de la loge. Les tentacules représentent des organes respiratoires et servent en même temps à diriger vers la bouche les particules alimentaires.
Dans de nombreuses espèces de Bryozoaires marins, il existe d'ailleurs divers appendices qu'on a regardés aussi comme concourant à la préhension des aliments...
On n'observe pas d'appareil circulatoire spécial : le fluide nourricier circule dans la cavité viscérale sous l'influence des cils vibratiles qui la tapissent ou par le fait des mouvements généraux.
Le système nerveux est représenté par un ganglion unique, situé entre les ouvertures buccale et anale, plus rarement par un collier œsophagien...
Les Bryozoaires se multiplient par bourgeonnement... La reproduction s'effectue aussi par voie sexuelle, et les organes mâles et femelles sont presque toujours réunis sur le même individu. Les larves sont ciliées.
Ces animaux vivent dans la mer, rarement dans les eaux douces. J. Barrois a caractérisé leurs principales affinités en les considérant comme "fils des Rotifères et frères des Brachiopodes". " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 573-4)

Section

  • zoologie

Classification scientifique

  • Bilateria
  • Coelomata
  • Protostomia

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32134 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15581 photos ou dessins.