neige (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • snow

Définition

Forme d'eau congelée qui peut tomber en flocons, s'accumuler puis fondre.

Détails

" NEIGE, s. f. (Physique.) eau congelée, qui dans certaines constitutions de l’atmosphère, tombe des nuées sur la terre sous la forme d’une multitude de flocons séparés les uns des autres pendant leur chute, & qui sont tous d’une extrême blancheur.
Un flocon de neige n’est qu’un amas de très petits glaçons pour la plupart de figure oblongue, de filaments d’eau congelée, rameux, assemblés en différentes manières, & formant quelquefois autour d’un centre des espèces d’étoiles à six pointes. Voyez Glace & Congélation... Les nuées sont des brouillards élevés dans l’atmosphère, c’est-à dire, des amas de vapeurs & d’exhalaisons assez grossières pour troubler la transparence de l’air, où elles sont suspendues à diverses hauteurs plus ou moins considérables. Nous parlerons dans un autre article des principales causes qui, forçant les vapeurs aqueuses de se réunir, les convertissent en petites gouttes de pluie. Ces gouttes venant à tomber, il arrive souvent que la froideur de l’air qu’elles traversent est assez considérable pour les geler : elles se changent alors en autant de petits glaçons. D’autres gouttes qui les suivent se joignant à elles, se gèlent aussi ; & de cette manière, il se forme une multitude de flocons, qui ne peuvent être que fort rares & fort légers ; l’union des petits glaçons qui les composent, étant toujours très imparfaite.
On voit qu’il est absolument nécessaire pour la formation de la neige, que la congélation saisisse les particules d’eau répandues dans l’air, avant qu’elles se soient réunies en grosses gouttes. Si les gouttes de pluie, lorsqu’elles perdent leur liquidité, sont déja d’une certaine grosseur : si elles ont, par exemple, deux ou trois lignes de diamètre, elles se changent en grêle & non en neige : nous l’avons remarqué ailleurs. La grêle, dont le tissu est nécessairement compact & serré, est parfaitement semblable à la glace ordinaire. La neige au contraire est de même nature que la gelée blanche : rien ne distingue essentiellement ces deux sortes de congélations : l’une se forme dans l’air ; l’autre sur la surface des corps terrestres : voilà leur principale différence.
La figure des flocons de neige est susceptible d’un grand nombre de variétés ; elle est régulière ou irrégulière... Cette neige régulière ne tombe pas souvent ; les flocons sont ordinairement de figure irrégulière, & de grandeur inégale. Ce qui est bien digne de remarque, c’est que les différentes espèces de flocons réguliers, dont on vient de parler, ne sont presque jamais confondues dans la même neige ; il n’en tombe que d’une espèce à-la-fois, soit en différents jours, soit à différentes heures d’un même jour...
La neige est beaucoup plus ... légère que la glace ordinaire. Le volume de celle-ci ne surpasse que d’un dixième ou d’un neuvième tout au-plus celui de l’eau dont elle est formée ; au lieu que la neige qui vient de tomber a dix ou douze fois plus de volume que l’eau qu’elle fournit étant fondue...
L’évaporation de la neige est très-considérable : lorsqu’il n’en est tombé qu’un ou deux pouces, on la voit disparaître en moins de deux jours de dessus la terre par un vent sec & au plus fort de la gelée ; il est aisé de comprendre qu’étant composée d’un grand nombre de particules de glace assez désunies, elle doit présenter une infinité de surfaces à la cause de l’évaporation... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • eau
  • écologie
  • milieu

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [08/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32131 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15540 photos ou dessins.