Chélléen (adj. ou n. m.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • Abbevillien

Définition

(ancien) Stade du paléolithique inférieur en Europe et en Afrique du Nord.

Détails

"  Époque chelléenne. — Assez bien représentée à Saint-Acheul, près Amiens, cette époque a été désignée d'abord sous le nom d'acheuléenne; mais cette station étant assez mélangée, on a dû en choisir une plus pure, celle de Chelles (Seine-et-Marne). Dès le début de la période quaternaire, un important phénomène géologique se produisit dans le bassin de Paris : le comblement du fond des vallées par des alluvions. Ce comblement fut sans doute le résultat d'un affaissement du sol et d'une grande abondance de pluies. La température était alors chaude et assez uniforme sur toute l'étendue de la France.
La faune européenne de cette époque est caractérisée par l'Elephas antiquus, auquel s'associe, vers la fin, le Mammouth (E. primigenius) ; elle comprend aussi l'Éléphant actuel d'Afrique (E. africanus). Signalons en outre le Rhinoceros Mercki, forme tertiaire, l'Hippopotame (Hippopotamus amphibius), le Chevreuil (Cervus capreolus), des Bovidés, des Équidés, enfin des Carnivores, notamment le grand Ours des cavernes (Ursus spelaeus), etc.
L'Homme chelléen qui habitait nos régions ne paraît guère avoir fréquenté les cavernes, qui servaient de repaires aux animaux féroces. Il se tenait de préférence au bord des fleuves et des rivières, et c'est ce qui explique pourquoi on retrouve de nombreux débris de son industrie dans les alluvions fluviales. Cette industrie est tout à fait rudimentaire : elle ne comporte qu'un seul instrument, le coup de poing. C'est un fragment de silex, ou de quartzite, de calcaire siliceux, etc., taillé sur les deux faces et offrant la forme générale d'une amande. Cet instrument ne devait pas s'emmancher : c'était plutôt un outil. « Un outil pour tout faire. Il servait, suivant ses modifications de taille et la manière de l'employer, de hache, de couperet, de couteau, de scie, de perçoir, de tranchet, de ciseau, etc. »
On a retrouvé même des ossements de l'Homme chelléen. Les auteurs y rapportent généralement le crâne et les ossements de Néanderthal (près Dusseldorf), le crâne de Canstadt (près Stuttgard), la mâchoire de la Naulette (Belgique). Mais le crâne de Néanderthal provient, selon Virchow, d'un microcéphale (probablement comme le prétendu Pithecanthropus erectus Dubois, récemment découvert à Java), et il n'est pas démontré qu'il date du diluvium ; quant au crâne de Canstadt, il est certainement plus récent." (Raillet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1227-8)

Section

  • temps géologiques

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [17/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31952 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13946 photos ou dessins.