acacias (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Acacia
  • Faidherbia

Anglais

  • acacia

Etymologie

gr. acacia, arbre épineux d'Egypt, du gr. akis, pointe

Définition

Acacia est un genre de la fam. des fabacées et de la sous-fam. des mimosées ou mimosoïdées (Mimoseae). Arbres ou arbrisseaux des zones tropicales ou subtropicales dont les feuilles peuvent être consommées par les herbivores en saison sèche (arbre fourrager). Elles sont riches en azote. Ils sont souvent pourvus d'épines. Les feuilles au pétiole élargi sont réduites.

Détails

Exemples :
- De nombreuses espèces ornementales (Acacia dealbata Link, Acacia retinodes Schlechtdl.) appelées mimosas sont cultivées pour leurs fleurs jaunes et odorantes réunies en petites sphères.
- Acacia abyssinica Hochst. ex Benth., acacia d'Abyssinie, plante médicinale au Rwanda ;
- (syn. Acacia albida Del.), Faidherbia albida, arbre blanc, balanzan, kad (applering acacia, winter thorn), a des gousses très nutritives pour le bétail ; plante médicinale au Sahel et au Sahara ;
- Acacia ataxacantha, acacia à cordes, plante médicinale au Mali,
- Acacia catechu Griseb., acacia à cachou, donne le cachou ; cf acacia à cachou,
- Acacia cyanophylla Lindl., mimosa,
- Acacia dealbata Link, mimosa, cf mimosas,
- Acacia decurrens (Wendl.) Willd., mimosa à bois noir,
- Acacia dudgeoni, (syn. Acacia senegal var. samoryana (A.Chev.) Roberty, gommier (gum-arabic tree, hashab), fournit de la gomme arabique, plante médicinale au Mali,
- Acacia farnesiana (L.) Willd., cassie jaune ; angl. opoponax (sud des Etats-Unis), mimosa bush, needle bush (Australie), fournit du parfum, cf cassier ;
- Acacia horrida, gommier du Cap (Cape gum),

- Acacia karoo Hayne, en Afrique du Sud ; les singes consomment les feuilles ; insectes sont attirés par les fleurs ;
- Acacia longifolia, Mimosa longifolia, acacia à longues feuilles,
- Acacia macrostachya Reichenb. ex DC., épine mauvaise, serre d'épervier, plante médicinale,
- Acacia mearnsii De Wild., mimosa noir, plante médicinale,
- Acacia nilotica (L.) Willd. ex Del. (syn. Acacia arabica (Lam.) Willd, Acacia scorpioides var pubescens A.Chev.), Vachellia nilotica, gonakier, gommier rouge, acacia du Nil, acacia nilotique, acacia à gomme, arbre à tanin (gum arabic tree, Egyptian thorn, sant tree, gonakier, et thorn mimosa, prickly acacia en Australie) ; h. max. 20 m, plante médicinale ; Acacia nilotica  et Acacia senegal sont cultivés pour produire de la gomme arabique ; arbre présent dans le monde entier ; les  feuilles ont une grande valeur nutritionnelle et sont utilisées pour l'alimenter surtout les ovins et les caprins ;
- Acacia polyacantha var campylacantha (Hochst. ex A.Rich.) Brenan, mimosa épineux, plante médicinale au Mali,
- Acacia raddiana, acacia faux gommier,
- Acacia saligna, mimosa bleuâtre (mimosa wattle, orange wattle),
- Acacia senegal (L.) Willd., acacia du Sénégal, gommier du Sénégal, gommier blanc, acacia à gomme (Senegal gum, gum-arabic, three thorn acacia), au Sahel, produit une excellente gomme arabique, fourrager pour ovins, caprins et dromadaires,
- Acacia seyal Del., seyal, mimosa épineux, sourour (en Wolof), azrak, plante médicinale,
- Acacia sieberiana DC., Acacia sieberiana var. woodii (Burtt Davy) Keay & Brenan, acacia des rivières, (white thorn), plante médicinale,
- Acacia tortilis (umbrella thorn),
- Pour faux acacia cf robinier.

" ACACIA, s. m. c’est une sorte de petit sac ou de rouleau long & étroit. Les Consuls & les Empereurs depuis Anastase l’ont à la main dans les médailles...

Acacia, acacia nostras, s. m. est celui que l’on appelle l’acacia commun de l’Amérique ; il ne s’élève pas bien haut ; son bois est dur & raboteux, son feuillage long & petit donnant peu d’ombrage ; ses branches sont pleines de piquants. Il est propre à planter des berceaux, croît fort vite, & produit dans le printemps d’agréables fleurs à bouquets. Cet arbre est sujet à verser ; & l’usage où l’on est de l’étêter, le difforme beaucoup : il donne de la graine. (K)

Acacia, suc épaissi, gommeux, de couleur brune à l’extérieur, & noirâtre ou roussâtre, ou jaunâtre en-dedans ; d’une consistance ferme, dure, s’amollissant dans la bouche ; d’un goût austère astringent, non désagréable, formé en petites masses arrondies du poids de quatre, six, huit onces, & enveloppé de vessies minces. On nous l’apporte d’Égypte par Marseille ; on estime le meilleur celui qui est récent, pur, net, & qui se dissout facilement dans l’eau. On tire ce suc des gousses non mûres d’un arbre appelé acacia folio scorpioidis leguminosæ, C. B. P. C’est un grand arbre & fort branchu, dont les racines se partagent en plusieurs rameaux, & se répandent de tous côtes, & dont le tronc a souvent un pied d’épaisseur, & égale ou même surpasse en hauteur les autres espèces d’acacia. Il est ferme, garni de branches & armé d’épines ; ses feuilles sont menues, conjuguées, & rangées par paires sur une côte de deux pouces de longueur : elles sont d’un vert obscur, longues de trois lignes, & larges à peine d’une ligne. Les fleurs viennent aux aisselles des côtes qui portent les feuilles, & sont ramassées en un bouton sphérique porté sur un pédicule d’un pouce de longueur ; elles sont d’une couleur d’or & sans odeur, d’une seule pièce en manière de tuyau grêle, renflé à son extrémité supérieure, & découpé en 5 quartiers...
Ce suc analysé donne une portion médiocre de sel acide, très-peu de sel alcali, beaucoup de terre astringente, & beaucoup d’huile ou subtile ou grossière. On le place entre les astringents incrassants & repercussifs : il affermit l’estomac, fait cesser le vomissement, arrête les hémorragies & les flux de ventre : on le donne depuis 3 β. jusqu’à 3 j. sous la forme de poudre ou de bol, ou dans une liqueur convenable. Les Égyptiens en ordonnent tous les matins à ceux qui crachent le sang la quantité d’un gros dissoute dans une liqueur, &c.
Le suc d’acacia entre dans la thériaque, le mithridat, les trochisques de Karabé, & l’onguent styptique de Charas.
Il sert aux Corroyeurs du grand Caire pour noircir leurs peaux. A cet acacia vrai on substitue souvent l’acacia nostras... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • agropastoralisme
  • botanique
  • pathologie
  • plante médicinale

Classification française

  • fabacée

Classification scientifique

  • Fabaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [20/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13961 photos ou dessins.