pistachier lentisque (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Pistacia lentiscus L.

Autres noms

  • arbre à mastic (n. m.)
  • lentisque (n. m.)
  • lentisque sauvage (n. m.)
  • llampadona
  • restincle (n. m.)

Anglais

  • gum pistachio tree
  • mastic

Etymologie

lat. lentiscus

Définition

Fam. des anacardiacées (Anacardiaceae). H. 1-4 m. Arbrisseau originaire des régions méditerranéennes arides, proche du pistachier. Arbre plus petit que le pistachier térébinthe. Les feuilles persistantes, paripennées, sont coriaces. Les fleurs, petites, sont en grappes. Les fruits sont des drupes rouges puis noires.

Détails

Le mastic est une résine tirée du tronc.
Pl. présente dans la garrigue. Cultivé au Proche-Orient.
Plante médicinale (écorce, feuilles, fruits, résine).

"LENTISQUE, s. m. lentiscus, (Hist. nat. Botan.) genre de plante qui diffère du térébinthe en ce que les feuilles naissent par paires sur une côte qui n’est pas terminée par une seule feuille, comme la côte qui soutient les feuilles du térébinthe. Tournefort, Inst. rei herb.
Lentisque, lentiscus, arbre de moyenne grandeur qui est toujours vert. Il croît naturellement dans les provinces méridionales de ce royaume, en Espagne, en Italie, dans la Grèce, aux Indes, &c. Cet arbre prend de lui-même une tige assez droite ; il se garnit de beaucoup de branches, dont l’écorce est cendrée : sa feuille est composée de huit folioles, rangées par paires sur un filet commun qui n’est point terminé par une foliole unique, comme cela se trouve ordinairement dans les feuilles conjuguées. Le lentisque mâle donne ses fleurs au mois de Mai : elles viennent en grappes aux aisselles des feuilles, & leur couleur herbacée est relevée d’une teinte de pourpre. Les fruits viennent sur le lentisque femelle : ce sont de petites baies qui deviennent noires en murissant ; elles sont d’un goût acide, & elles renferment un noyau qui est petit, oblong, dur & noir. Cet arbre est délicat ; il lui faut un terrain sec & l’exposition la plus chaude, pour résister en plein air aux hivers ordinaires dans nos provinces septentrionales. Mais, à moins de grandes précautions, il arrivera quelquefois qu’il sera fort endommagé par les grands froids : cependant si l’arbre est dans sa force, il poussera de nouveaux rejetons. On peut le multiplier de graines ou de branches couchées. Il faut semer la graine dans des terrines au printemps ; elle ne lèvera qu’à l’autre printemps : l’année suivante, au mois d’Avril, il faudra transplanter les jeunes plants dans des petits pots, & au bout de trois ou quatre ans, on pourra les mettre en pleine terre : en supposant néanmoins qu’on aura eu soin de mettre pendant chaque hiver soit les terrines, soit les pots, à l’abri des gelées. Les branches couchées se font au printemps, il faut les marcotter & les arroser souvent : cependant elles ne feront de bonnes racines que pendant la seconde année, & on pourra les transplanter en plein air au mois d’Avril de la troisième. Il faudra encore des précautions pour les garantir des gelées pendant les deux ou trois premiers hivers ; après quoi les soins ordinaires suffiront, avec l’attention pourtant de ne pas couper le bout des branches ; il vaudra mieux retrancher en entier celles que l’on voudra supprimer pour faire une tige à cet arbre. Il fait naturellement une tête régulière, & il s’élève à douze ou quatorze pieds.
Au moyen des incisions que l’on fait au tronc & aux grosses branches du lentisque, il en découle une résine, que l’on appelle mastic, & que l’on emploie à plusieurs usages ; on s’en sert en Médecine, & on le fait entrer dans la composition de différents vernis. Les Turcs mâchent habituellement du mastic, pour fortifier leurs gencives, blanchir leurs dents, & avoir l’haleine agréable. On tire des fruits du lentisque, une huile qui est bonne à brûler, & qui entre dans quelques compositions de la Pharmacie. Le bois de cet arbre a aussi des propriétés, celle entre autres de fortifier les gencives ; ce qui a fait imaginer d’en faire des cure-dents..." (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • botanique
  • pathologie
  • plante médicinale
  • plante méditerranéenne

Classification française

  • anacardiacées

Classification scientifique

  • Anacardiaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [20/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13964 photos ou dessins.