bovin Ankolé (n. m.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • Ankolé
  • Ankole
  • sanga Ankolé (n. m.)
  • zébu Ankolé (n. m.)
  • Bahema
  • Bahima
  • Kivu
  • Nsagalla
  • Watusi
  • Watussi
  • Watutsi

Anglais

  • Ankole Longhorn

Etymologie

d'Ankolé, nom de lieu, district de l'Ouganda ; de Kivu, région de l'est de la R.D. Congo

Définition

(pas Ankoli, Ancholi) Race de bovin sanga d'Afrique de l'Est.

Détails

Localisation : Il serait originaire de l'Ouganda (districts des Tori, Kigesi et Ankolé) où il est élevé par les Bahima (Nkole ou Baniankolé). On en trouve aussi à l'est de la R. D. Congo, au Rwanda, au Burundi et en Tanzanie.
Ce zébu Sanga dériverait du croisement entre les taurins à longues cornes descendant de Bos primigenius et des zébus asiatiques sur les hauts plateaux égyptiens vers 2000 av. J.-C. L'Ankolé a été importé dans des jardins zoologiques en Allemagne, en Suède et en Angleterre puis sous le nom d'Ankolé-Watutsi dans des jardins zoologiques des U.S.A. où des élevages privés se sont développés.
Il ne faut pas confondre le nom de cette race avec celui de l'Ongole ou Nellore, qui est un zébu indien.

Description : Le zébu Ankolé a une taille supérieure à la moyenne, le type Bahima étant légèrement plus grand que le Tutsi. Le profil de la tête est rectiligne.
Les cornes sont longues, larges à la base puis fines partant à l'extérieur et vers le haut ou très développées (vaches sacrées), ou flottantes, ou courtes voire absentes. Leur croissance peut être activée par irritation de la matrice de la corne. Elles peuvent atteindre 1 m de long. La présence d'un beau cornage est très recherchée par les éleveurs.
Le fanon est petit. La bosse cervicale est petite, moins développée chez la femelle que chez le mâle.
La robe est souvent uniforme, surtout brun rouge foncé ou rouge foncé. Elle est parfois pie rouge ou pie noire.
Le type Bahima a de longues pattes et de très longues cornes, en coupe haute. La robe est rouge profond, parfois pie rouge, pie noire, noire ou grise. Elle peut présenter toutes les nuances du fauve. Le poids adulte est de 375 kg (femelle) et 475 kg (mâle).

Système d'élevage
: L'élevage est sédentaire avec de courtes transhumances en fin de saison sèche vers les vallées inondables. La traite est régulière. Les animaux sont peu utilisés pour le trait. Les troupeaux étaient considérés comme une richesse. La dot consistait en un certain nombre de ces bovins. Dans la société rwandaise traditionnelle, les troupeaux de vaches étaient considérés comme une richesse véritable. Une hiérarchie féodale, l'ubuhake, a été établie autrefois sur la base de prêt d'une ou de plusieurs vaches. Bien que la production laitière soit faible, elle était recueillie de façon rituelle : seules les vierges pouvaient traire. La race serait génétiquement tolérante à la theilériose.

Sections

  • bovin
  • race
  • zootechnie

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [18/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13960 photos ou dessins.