zébu (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Bos (taurus) indicus
  • Bos indicus

Autre nom

  • bovin à bosse

Anglais

  • humped cattle
  • zebu cattle

Etymologie

du mot tibétain ceba qui veut dire bosse ; c'est aussi le nom d'une petite île de l'Océan indien

Définition

Fam. des bovidés (Bovidae).
Grand bovidé domestique de l'Inde, répandu ensuite dans les tropiques notamment en Afrique et à Madagascar.
Opposé à taurin.

Détails

Taxonomie : Ce grand bovidé domestique peut être considéré comme une sous-espèce de bœuf domestique Bos taurus.
Description : Il a une bosse, thoracique ou cervico-thoracique. Le fanon est développé et les membres sont allongés. L'encolure est étroite et allongée, peu musclée.
Domestication : Issu de Bos taurus namadiscus, l'aurochs d'Asie, il est apparu vers 6000 ou 4000 avant J.C. dans la région de l'Afghanistan ou du Pakistan actuel (nord du Béloutchistan). Il se serait répandu en Inde (vers 1500-1000 av. J.C.) et en zone tropicale. Vers l'est, il a progressé jusqu'en Chine. Vers l'ouest, il a progressé en Afrique avec les invasions arabes aux 7e-9e siècles après J.C. Cette arrivée relativement récente explique qu'il ne soit pas trypanotolérant comme les taurins N'Dama et Baoulé par exemple. Il a existé deux types de zébus : à bosse cervico-thoracique (sur l'encolure) et à bosse thoracique (sur le dos, ce qui est le cas de la plupart des zébus actuels).
Habitat : De l'Inde, il s'est répandu ensuite en Afrique et à Madagascar et dans le monde. Ainsi, on trouve aussi des zébus en Amérique et en Australie par exemple.
Mœurs : Ce serait une forme adaptée aux déserts chauds (climats chauds et arides) et aux déplacements.
Utilisations : Les mêmes que les taurins. Pour la traction, le joug de garrot est mieux adapté que le joug de nuque. En Afrique s'ajoute le prestige de posséder de beaux animaux (longues cornes par exemple), les besoins rituels (on enterre les morts dans la peau de certains taurins) ou pour la dot. Ils sont rustiques, puissants, à croissance lente.

"Le Zébu (B. indicus) n'a plus de surélévation squelettique du garrot, mais celui-ci est surmonté d'une bosse de nature adipeuse [erreur ancienne] ; les oreilles sont pendantes, les membres fins et assez hauts. La robe, en général d'un brun roux ou châtain, varie beaucoup suivant les races.
Le Zébu ou Bœuf à bosse se trouve encore à l'état sauvage sur quelques points des Indes; mais on se demande s'il ne s'agit pas là d'individus marrons. Dans tous les cas, on considère le Bengale comme étant sa patrie : c'est là qu'il aurait été domestiqué, pour se répandre ensuite dans une grande partie de l'Asie et de l'Afrique, en donnant naissance à une foule de races diverses.
« On en a de toute taille, dit Vogt ; les Zébus de l'Afrique méridionale, ordinairement grands et bruns, ont souvent des cornes très grandes; mais dans tous les pays on trouve des races moyennes et même fort petites, égalant à peine la taille d'un gros Cochon, des races à cornes moyennes, petites, ou même sans cornes. Les Zébus marchent, trottent et galopent comme des Chevaux; ils sont très estimés comme montures, comme bêtes de somme et de trait, et chez beaucoup de peuples, surtout du sud et du centre de l'Afrique, ils forment pour ainsi dire la seule richesse. »
En 1880, de Rochebrune signalait un Zébu à trois cornes (Bos triceros), souvent observé par lui en Sénégambie. Ce curieux animal était caractérisé par la présence, sur la région nasale, d'une protubérance osseuse surmontée d'une véritable corne. Mais Mouod a démontré qu'il s'agit là d'une production pathologique : c'est le résultat d'une irritation du périoste et de la peau, consécutive aux inoculations préventives de la péripneumonie contagieuse des Bovinés, effectuées par les Maures et les Peuhls sur le chanfrein de leurs Zébus. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1142-3)

" ZÉBU, (Géog. mod.) Sébu ou Cébu, par d’autres l’île de Pintados ou des peuples peints, parce qu’ils vont tout nus, & se peignent de diverses couleurs. Zébu est une petite île de l’Océan indien, & l’une des Philippines, entre celle de Masoate au nord, celle de Leyté au levant, & l’île de Nègres au couchant. Elle n’a que deux lieues de circuit, mais elle est peuplée. Elle obéit aux Espagnols, & dépend du gouverneur de Philippines. Il y a des mines d’or. La plupart des habitants sont encore païens, & prennent autant de femmes qu’ils veulent. Leur nourriture consiste en poisson & en viandes à demi-cuites & salées. (D. J.)
" (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • travail
  • zoologie
  • zootechnie

Classification française

  • ruminant
  • bovidé
  • boviné

Classification scientifique

  • Bovidae
  • Bovinae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32134 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15581 photos ou dessins.