azurés (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Celastrina
  • Maculinea
  • Polyommatus

Définition

Fam. des lycénidés. Petits papillons dont les mâles ont des ailes bleutés.

Détails

Exemples :
- Celastrina argiolus, Papilio argiolus, azuré des nerpruns, argus à bande noire (holly blue) ; au dessus bleu au centre et gris ; la chenille vit sur les nerpruns, le lierre, etc. ;
- Maculinea arion, l'azuré du serpolet, enverg. 3-4 cm ; la chenille vit sur le thym, puis de larves de fourmis après avoir été amenée à une fourmilière ;
- Meleageria daphnis, l'azuré daphnis, enverg. 3-3,5 cm ; la chenille vit sur le thym, ou l'astragale ;
- Phengaris alcon, Maculinea alcon, azuré des mouillères, protée (alcon blue),dont le dessus est bleu terne (mâle) ou brun grisâtre (femelle), qui pond sur la gentiane pneumonanthe, et dont les chenilles sont élevées par une fourmi (Myrmica sp.),
- Phengaris arion, Glaucopsyche arion, Maculinea arion, azuré du serpolet (large blue),
- Plebejus, azurés,
dont Plebejus martini, azuré lavandin, en Afrique du Nord,
- Plebicula dorylas, l'azuré turquoise, enverg. 2,5-3 cm ; la chenille vit sur le thym, ou la vulnéraire (anthyllide vulnéraire) ;
- Polyommatus icarus, l'azuré de la bugrane. Le mâle est bleu violacé, la femelle en général brune. La chenille vit sur les légumineuses (Fabaceae),
- Vacciniina optilete, l'azuré de l'airelle, enverg. 2-2,5 cm ; la chenille vit sur l'airelle.

Les azurés du genre Maculinea deviennent plus rares en France. Leur vie dépend d'une plante et d'une fourmi. Ainsi, Maculinea alcon ecotype alcon, l'azuré des mouillères, dépend de Gentiana pneumonanthe,  la gentiane pneumonanthe ou gentiane des marais et d'une fourmi rouge du genre Myrmica. L'azuré de la croisette, Maculinea alcon rebeli, dépend de la gentiane croisette, Gentiana cruciata, surtout, et d'une fourmi. Alors que Maculinea teleius, l'azuré de la sanguisorbe, et Maculinea nausithous, l'azuré des paluds, dépendent de Sanguisorba officinalis, la grande pimprenelle ou sanguisorbe officinale et d'une fourmi voisine du genre Myrmica. Les chenilles de des azurés émettent des substances qui imitent les phéromones des fourmis, lesquelles les transportent dans leur fourmilière et les élèvent avec leurs propres larves. (La Garance voyageuse n° 212 Plantes et insectes, p. 21-28)

Section

  • zoologie

Classification française

  • insecte
  • ptérygote
  • lépidoptère
  • lycène

Classification scientifique

  • Lycaenidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [06/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32128 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15528 photos ou dessins.