vulve (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • pudendum feminum

Anglais

  • vulva
  • vulvae au plur.
  • vulvas au plur.

Etymologie

lat. vulva, vulve

Définition

Orifice et partie externe de l'appareil génital femelle.

Détails

Située sous l'anus, elle abrite le clitoris.
Elle comprend les petites lèvres et les grandes lèvres. Parfois, celles-ci présentent des verrues.

" Mammifères ... La vulve est limitée sur les côtés par deux replis cutanés, les grandes lèvres, en dedans desquelles s'en voient souvent deux autres, les nymphes ou petites lèvres. Il existe aussi un organe érectile, le clitoris, qui est l'homologue du pénis du mâle, et peut renfermer comme lui une pièce osseuse, dite os clitoridien (Loutre). Ce clitoris est quelquefois traversé par l'urètre (Rongeurs, Taupes, Lémuriens) : dans ce cas, il n'existe pas de vestibule génito-urinaire. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1085)

" VULVE, s. f. (Anat.) la vulve s’étend depuis la partie inférieure de l’os pubis, jusqu’au voisinage de l’anus ; de sorte qu’entre l’extrémité de cette fente & l’ouverture de l’anus, il n’y a pas plus d’un travers de pouce : cet espace se nomme le périnée. La fente en son extrémité inférieure augmente un peu en largeur & en profondeur, & forme une cavité qu’on appelle la fosse naviculaire.
Quelques filles viennent au monde avec les orifices des parties naturelles tellement fermées, qu’elles ne peuvent même pisser, & dans ce cas il faut que l’enfant périsse, à moins qu’on ne le soulage par l’opération. Roonhuysen, Scultet, Mauriceau, Deventer, la Motte, en citent des exemples. D’autres filles ont le conduit de la pudeur obstrué par une membrane plus ou moins forte, située plus ou moins avant dans ce conduit, & qui le bouche plus ou moins exactement.
Des médecins instruits de ce jeu de la nature, ont désigné les filles chez lesquelles il se rencontre, par l’épithète d’atretæ, bouchées. Aristote en a eu connaissance...

La vulve du cerveau est l’ouverture antérieure du troisième ventricule, ou plutôt la fente par laquelle il communique avec l’entonnoir. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • anatomie
  • reproduction

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [01/10/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32168 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15765 photos ou dessins.