avoine (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Avena sativa L.
  • avena (lat.)

Autres noms

  • aveine (n. f.)
  • avoine cultivée

Anglais

  • common oat
  • oat
  • panicle oat

Définition

Fam. des poacées (Poaceae). Plante alimentaire cultivée et médicinale. Céréale annuelle vigoureuse, à port érigé, pouvant atteindre une hauteur de 120 cm, à fort tallage. Panicule déployée d'épillets à 2 fleurs. Graminée, plante annuelle, utilisée surtout dans l'alimentation des chevaux qui font de gros travaux (graines).

Détails

Ecologie : elle est très répandue dans les pays tempérés et subtropicaux. Elle est largement utilisée pour la production fourragère dans les mêmes régions. Il existe de nombreuses variétés.
Agronomie : le semis s’effectue à la dose de 65 à 100 kg par hectare ; on compte 29000 graines par kg ; elle est souvent associée à des légumineuses ; en milieu tempéré, il s’agit de vesce, trèfle violet, ou mélilot. Elle réclame des sols profonds et bien pourvus en minéraux.
En milieu tropical, au Sénégal, on l’a essayé en saison sèche froide en condition irriguée.
Elle demande peu d’eau ; les travaux de mise en place et d’entretien sont réduits ; la période de végétation peut être courte (120 – 130 j).
Production : dans les conditions sénégalaises le rendement a été de 9630 kg de MS en 123j soit 6085 UFL et 365 kg de PBD par ha. Un deuxième essai conduit à l’intérieur du Sénégal a donné une production de 8300 kg de MS par ha en 101 j, soit 5478 UFL et 332 kg de PBD par ha.
La plante fournit un ensilage de bonne qualité. Par contre, aucune expérience sur l’utilisation des repousses n’a été tentée en raison de l’arrivée de la saison chaude.
Utilisations : l’avoine est généralement utilisée pour la coupe et l’affouragement en vert des vaches laitières ; on peut l’utiliser en pâturage direct ou la conserver en ensilage. Nous n’avons pas de données sur le foin.
L'avoine est riche en phosphore et pauvre en calcium. Il convient de donner aussi CaCO3 et vitamine D pour éviter l'ostéofibrose.
Ne pas dépasser 8 kg de graines par jour chez le cheval.
Plante médicinale : adoucissant, émollient, hypoglycémiant, sédatif, stimulant.

" ...L’avoine sert principalement à nourrir les chevaux : on en fait du pain dans les temps de disette. Le gruau n’est autre chose que de l’avoine mondée. Voyez Gruau. Les Moscovites en tirent par la distillation, une liqueur dont ils usent en guise de vin, & qui n’enivre guère moins...
Les bouillons d’avoine sont salutaires ; ils adoucissent les humeurs ; ils divisent, ils poussent par les urines, & ils excitent quelquefois la transpiration. Ils sont utiles dans les catarrhes, les enrouements, la toux, l’ulcération & la sécheresse de gorge ; les aphtes, la pleurésie, la péripneumonie, les érésipèles, & les fièvres aiguës. L’avoine torréfiée dans une poêle avec quelques pincées de sel, mise chaude sur le ventre dans un linge fin, soulage la colique ; surtout si on y ajoute le genièvre & le cumin ; & sa farine en cataplasme dessèche & digère médiocrement. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • agropastoralisme
  • alimentation
  • botanique

Classification française

  • graminée

Classification scientifique

  • Poaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [22/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13967 photos ou dessins.