vaisseau lymphatique (n. m.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • veine à sang blanc

Anglais

  • lymph vessel

Définition

Ces vaisseaux ramènent la lymphe de la périphérie vers le cœur.

Détails

Très nombreux, ils sont de petit diamètre. Ils ont une structure semblable aux veines, mais sont très peu épais. Certains sont profonds, d'autres superficiels. Ils naissent au niveau de capillaires qui forment des culs de sacs terminaux ou des réseaux. Ils traversent les ganglions lymphatiques. Ils se terminent dans le canal thoracique ou la grande veine lymphatique droite qui aboutissent au cœur par la veine cave antérieure. La lymphe circule à l'intérieur lentement, mue par la circulation sanguine, le mouvement des muscles et ceux de la respiration.


" LYMPHATIQUES, (Anatom.) vaisseaux lymphatiques, sont des petits vaisseaux transparents qui viennent ordinairement des glandes, & reportent dans le sang une liqueur claire & limpide appelée lymphe. Voyez Lymphe.
Quoique ces vaisseaux ne soient pas aussi visibles que les autres, à cause de leur petitesse & de leur transparence, ils ne laissent pas d’exister dans toutes les parties du corps ; mais la difficulté de les reconnaître a empêché de les décrire dans plusieurs parties.
Les vaisseaux lymphatiques ont à des distances inégales, mais peu considérables, deux valvules semi-lunaires, l’une vis-à-vis de l’autre, qui permettent à la lymphe de couler vers le cœur, mais l’empêchent de rétrograder...
Mais les vaisseaux lymphatiques, à la sortie de ces glandes, s’unissent les uns aux autres, & deviennent plus gros à mesure qu’ils approchent du cœur. Cependant ils ne se déchargent pas dans un canal commun, comme font les veines ; car on trouve quelquefois deux ou trois vaisseaux lymphatiques, & même davantage, qui sont placés l’un à côté de l’autre, qui ne communiquent entre eux que par de petits vaisseaux intermédiaires & très-courts, qui se réunissent, & aussitôt après se séparent de nouveau. Dans leur chemin, ils touchent toujours une ou deux glandes conglobées, dans lesquelles ils se déchargent de leur lymphe. Quelquefois un vaisseau lymphatique se décharge tout entier dans une glande ; d’autres fois il y envoie seulement deux ou trois branches, tandis que le tronc principal passe outre, & va joindre les vaisseaux lymphatiques qui viennent des côtés opposés de la glande, & vont se décharger dans le réservoir commun.
Les glandes de l’abdomen qui reçoivent les vaisseaux lymphatiques de toutes les parties de cette cavité, comme aussi des extrémités inférieures, sont les glandes inguinales, les sacrées, les iliaques, les lombaires, les mésentériques & les hépatiques, &c. qui toutes envoient de nouveaux vaisseaux lymphatiques, lesquels se déchargent dans le réservoir du chyle, comme ceux du thorax, de la tête & des bras, se déchargent dans le canal thoracique, dans les veines jugulaires & dans les sous-clavières. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • anatomie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [22/10/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32201 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15846 photos ou dessins.