vagin (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • vagina

Etymologie

lat. vagina, gaine, enveloppe

Définition

Tube à paroi fine reliant le col utérin au vestibule externe. C'est l'organe copulateur de la femelle. Il laisse passer le fœtus à la mise bas.

Détails

Exemple :
- vagin cloisonné (septate vagina).

" Mammifères ... 3° le vagin, pair chez les Marsupiaux, impair chez tous les autres. Le vagin débouche en arrière de l'orifice urétral, dans un court vestibule génito-urinaire dont l'entrée forme la vulve. Chez les Monotrèmes, il n'y a pas de vagin à proprement parler, mais un court canal génito-urinaire aboutissant au cloaque. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1085)

" VAGIN, s. m. (Anat. & Chirurg.) le vagin est un canal ample, qui n’est pas fort différent d’un intestin grêle ; il est plus fort, marche entre la vessie & le rectum, & s’étend de l’orifice externe jusqu’à la matrice ; il faut y remarquer :
1°. La longueur qui est de six ou sept doigts.
2°. La capacité, qui est comme celle d’un intestin grêle, mais qui change en divers cas, comme dans l’accouchement ; son orifice est plus étroit que le reste.
3°. La substance qui est membraneuse, ridée en dedans, couverte de houppes ou mamelons, suivant l’observation de M. Ruysch, de-là vient qu’elle est fort sensible.
4°. Les rides qui ne sont pas circulaires, mais qui se trouvent comme dans le jéjunum ; elles sont fort grandes dans les vierges, sur-tout à la partie antérieure ; dans les femmes qui approchent souvent des hommes, elles sont petites & usées, pour ainsi dire, elles s’effacent presque entièrement après plusieurs couches.
5°. Les lacunes qui se trouvent répandues partout au vagin, & au col de la matrice, de même qu’autour de l’urètre ; on peut quelquefois y introduire des soies ; les glandes avec lesquelles communiquent ces lacunes, filtrent une humeur muqueuse.
6″. Le muscle constricteur du vagin, est un assemblage de fibres musculeuses, qui embrassent en partie le vagin, & qui s’y insèrent dans le clitoris ; il y a au même endroit un corps celluleux, & un lacis de vaisseaux qui environnent l’orifice du vagin...

Il est situé dans le bassin de l’hypogastre, au-dessous des os pubis, entre la vessie & l’intestin droit. Il est si étroitement attaché à cette dernière partie, qu’il semble que leurs membranes soient confondues ; de sorte que si l’un d’eux vient à être percé ou déchiré dans un accouchement laborieux, dans l’opération que l’on fait à la fistule de l’anus, ou par l’érosion de quelque ulcère, les excréments passent facilement du rectum au vagin, & la femme ne peut plus les retenir. C’est dans ce cas qu’il faut se servir d’un pessaire en forme de globe, ovale, percé de deux trous opposés, que l’on introduit dans le vagin, & qui bouche si bien l’ouverture de communication, que l’on remédie par-là, avec assez de succès, à cet inconvénient si désagréable.
La figure du vagin est ronde & longitudinale : il peut se resserrer de toutes parts ; il peut aussi beaucoup s’étendre & se dilater au temps de l’accouchement ; ses parois s’affaissent, & il ressemble à un boyau lâche dans les filles qui vivent chastement.
Dans les femmes qui n’ont pas encore eu d’enfants, ce conduit est à-peu-près de la longueur de six à sept travers de doigt, & de la largeur d’un travers & demi ; mais dans celles qui ont eu des enfants, on ne peut pas trop bien déterminer sa grandeur ; sa longueur & sa largeur varient selon l’âge, selon les sujets & leur tempérament... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • anatomie
  • reproduction

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [26/05/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15199 photos ou dessins.