tumeur (n. f.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • néoplasme (n. m.)

Anglais

  • neoplasia
  • neoplasm
  • tumour

Définition

Hypertrophie localisée d'un tissu ou d'un organe par prolifération anormale de cellules.

Détails

Elle peut être due à une inflammation, un abcès, une infection (tumeur charbonneuse, certains cancers). On distingue tumeurs bénignes et tumeurs malignes ou cancers.
Exemples de tumeurs bénignes de la peau : chéloïdes cicatricielles, papillomes (verrues, polypes), adénomes sébacés, fibromes, neurinomes, angiomes, mastocytomes, lipomes, fibromes et myxomes.
- tumeur maligne cf cancer.

" TUMEUR, tumor, oris, s. f. terme de Chirurgie, c’est une élévation contre nature qui survient à quelque partie du corps. Ce mot vient du latin tumere, s’enfler, se gonfler.
Les tumeurs sont formées 1°. par l’accumulation & le séjour de quelque humeur ; ce sont alors des tumeurs humorales, nommées apostèmes, lorsqu’elles attaquent les parties molles, voyez Apostème ; & Exostose, lorsqu’elles affectent les parties dures, voyez Exostose. Il y a des tumeurs qui sont causées par le déplacement de quelques parties organiques. Ce sont des hernies lorsque la tumeur est faite par des parties molles, voyez Hernies ; & des luxations, lorsque les parties dures ont souffert quelque dérangement. Voyez Luxation.

La troisième classe de tumeurs reconnaît pour cause la présence de quelque corps étranger. On entend par corps étrangers toutes les choses qui n’entrent point actuellement dans la composition de notre corps. Les uns sont formés au-dedans de nous, les autres viennent du dehors ; les uns & les autres peuvent être animés ou inanimés.
Ceux qui sont formés chez nous sont de deux espèces. Les uns se sont formés d’eux-mêmes : telles sont la pierre dans les reins, dans les uretères, dans la vessie, dans la vésicule du fiel, ou dans toute autre partie du corps ; la molle dans la matrice, les vers & autres insectes dans les intestins, ou dans quelque autre partie. Les autres sont devenus corps étrangers, parce qu’ils ont séjourné trop longtemps dans le corps : tel est un enfant mort dans la matrice ; ou parce qu’ils se sont séparés du tout, telles sont les esquilles des os, une eschare, &c...
Tous les corps étrangers doivent être tirés dès qu’il est possible de le faire, de crainte que ceux qui sont engendrés dans le corps, tels que les pierres de la vessie, n’augmentent en volume, ou que ceux qui sont venus de dehors n’occasionnent, par leur pression, des accidents qui empêchent leur extraction, ou qui la rende difficile... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Section

  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [09/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32076 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15366 photos ou dessins.