trachée (n. f.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • trachée-artère

Anglais

  • trachea
  • tracheae au plur.
  • tracheas au plur.
  • windpipe

Etymologie

lat. du gr. raboteux, rugeux

Définition

- 1. Conduit respiratoire simple constitué d'anneaux de cartilage incomplets qui amène l'air du larynx aux poumons chez les vertébrés à respiration aérienne. Il se termine par les 2 bronches, de diamètre plus petit. Les anneaux empêchent la trachée de s'aplatir.
- 2. Conduits respiratoires symétriques munis d'une spirale de chitine, en réseau, chez certains arthropodes terrestres, les trachéates (insectes, myriapodes, certains arachnides). Ils se ramifient en trachéoles et s'ouvrent à l'extérieur par les stigmates.

Détails

" Trachée artère, aspera arteria, en terme d’Anatomie ; c’est le canal du vent ou de l’air, appelé vulgairement le sifflet ; Gallien lui a donné le nom de trachée, τραχεῖα, parce que ce canal est inégal : c’est pourquoi les Latins l’ont appelé aussi aspera. La trachée artère est un canal, situé dans la partie moyenne & antérieure du cou, devant l’œsophage. On appelle larynx son extrémité supérieure, d’où elle descend jusqu’à la quatrième vertèbre du dos, où en se divisant, elle entre dans les poumons...
Elle est formée de cerceaux cartilagineux rangés à distances égales & fort proches les uns des autres, qui deviennent plus petits à mesure qu’ils s’approchent des poumons. Ceux des bronches se serrent de si près l’un l’autre, que dans l’expiration, le second cartilage annulaire entre dans le premier, le troisième dans le second, & les suivants entrent toujours dans ceux qui les précédent. Depuis le larynx jusqu’aux poumons, ces cartilages ne forment point des anneaux parfaits ; ils sont plats d’un côté, & ne finissent point le cercle entier ; mais ils ressemblent à l’ancien sigma grec, d’où ils ont pris le nom de sigmoïdes. Leur partie postérieure qui est contiguë à l’œsophage est membraneuse, afin qu’ils puissent mieux se contracter & se dilater, & par-là donner un passage commode aux aliments, lorsqu’ils descendent par le gosier.
Les cartilages des ramifications de la trachée artère qu’on appelle bronches, forment des anneaux complets ; cependant leurs bronches capillaires n’ont point de cartilages ; mais en leur place ils ont de petits ligaments circulaires, qui sont un peu éloignés les uns des autres. L’usage de ces cartilages est de tenir le passage ouvert à l’air ; mais dans les bronches capillaires, ils gêneraient l’action des vaisseaux. Voyez Bronches.
Ces cartilages sont attachés ensemble par deux membranes, une extérieure, l’autre intérieure ; l’extérieure est composée de fibres circulaires, & recouvre extérieurement toute la trachée ; l’intérieure est d’un sentiment très-exquis, & tapisse ou couvre les cartilages en-dedans : elle est composée de trois membranes distinctes : la première est tissue de deux rangs de fibres ; celles du premier rang sont longitudinales ; pour raccourcir ou contracter la trachée, elles font approcher & entrer les cartilages les uns dans les autres ; l’autre rang de fibres circulaires sert à contracter les cartilages.
Quand ces deux rangs ou ces deux ordres de fibres agissent, elles aident conjointement avec la membrane extérieure à tousser & à changer le ton de la voix, dans le temps de l’expiration. Voyez Expiration, Voix, &c.
La seconde membrane est entièrement glanduleuse, & les vaisseaux excrétoires de ces glandes s’ouvrant dans la cavité ou l’intérieur de la trachée, y distillent une liqueur qui l’humecte & qui la défend contre l’acrimonie de l’air. La dernière est un réseau de veines, de nerfs & d’artères ; les veines sont des branches de la veine-cave, les nerfs sont des ramifications de la paire récurrente, & les artères sont des branches des carotides externes...

Trachée-artère des oiseaux, (Anat. comparée.) la trachée-artère des oiseaux est remarquable par sa bifurcation, & par la diversité de la structure des muscles de cette partie, qui est toute différente tant dans les volatiles, que dans les quadrupèdes... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • anatomie
  • zoologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [28/05/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15207 photos ou dessins.