tortues (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Testudinata
  • Testudines

Autres noms

  • chéloniens
  • testudinés

Anglais

  • turtles

Etymologie

lat. tartarea, tartaruca, du Tartare, des enfers ; gr. chélos, tortue

Définition

Taxon de sauropsides (Sauropsida). Ordre de reptiles : les tortues. Le corps large et court, est partiellement couvert de larges plaques cornées. Le squelette dermique osseux forme une boîte (carapace caractéristique) ouverte seulement en avant et en arrière à laquelle une partie du squelette du corps se soude. La carapace est couverte d'écussons épidermiques cornés, ou (tortue-luth) de cuir. Elle est sensible. La partie supérieure, appelée dossière ou bouclier et la partie inférieure (plastron) sont reliées par un pont latéral de chaque côté. Les os des mâchoires ne supportent pas de dents, mais une gaine cornée tranchante. Le bec corné se termine souvent par une pointe en crochet. En général, le plastron des femelles est aplati et celui des mâles a une dépression au milieu. Toutes les tortues pondent des œufs. Avec une croissance lente, elles vivent longtemps. Une tortue de Marion (Testudo sumeiri) aurait vécu au moins 150 ans

Détails

Les Anglais distinguent les tortues terrestres ou lacustres (ang. tortoise) et les tortues marines, Cheloniidés (ang. sea turtle).
On distingue 2 sous-ordres : les cryptodires (tortues à cou caché) qui replient leur cou en S verticalement et les pleurodires qui replient leur cou latéralement.
I. Les cryptodires (Cryptodira) comportent 10 familles.
II. Les pleurodires (Pleurodira) ont 2 familles :
- pélomédusidés,
- chélidés (tortues à cou de serpent).
III. Renvois
- tortues à carapace molle, cf trionychidés,
- tortues à carapace molle de Nouvelle-Guinée, cf carettochélyidés,
- tortues à cou de serpent, cf chélidés,
- tortues à grosse tête, cf platysternidés,
- tortues-aligators, cf chélydridés,
- tortues d'eau douce, tortues bourbeuses, tortues palustres, cf émydidés,
- tortues-luths, cf dermochélyidés,
- tortues marines, tortues de mer, cf chélonidés,
- tortues terrestres, cf testudinidés.

" Les Tortues vivent dans les climats chauds et tempérés, et redoutent les pays froids. Celles qui habitent sur la terre se meuvent lentement, ... elles n'ont pour ainsi dire d'autres instincts que ceux que les besoins les plus impérieux leur commandent, et ne font jamais preuve d'industrie. Elles sont très vivaces, ... Elles se contentent de peu de nourriture, et peuvent rester plusieurs mois sans manger. Une fois renversées sur le dos elles ne peuvent plus se redresser ; elles ne grimpent jamais. Celles qui habitent les eaux sont plus vives et sont très agiles dans leur élément. On en trouve des unes et des autres dans presque toutes les contrées du globe. Leur chair procure un aliment agréable et salutaire aux navigateurs ainsi qu'aux habitants des îles... " (Crespon J., 1844. Faune méridionale ou description de tous les animaux vertébrés vivants et fossiles, sauvages ou domestiques... du Midi de la France. Nîmes, Chez l'auteur éd., 2 vol., 2e vol., 360 p., p. 175-176)

" Ordre CHELONIENS. Reptiles à fente cloacale longitudinale et à pénis simple, pourvus d'un plastron osseux sur le dos et sur le ventre ; bec corné, dépourvu de dents ; cloison interventriculaire incomplète.
Les Chéloniens (chélos, tortue) sont remarquables par leur épaisse cuirasse formée par des ossifications du derme unies à certaines parties du squelette interne. La partie dorsale de cette cuirasse reçoit le nom de carapace ; l'autre est le plastron. La première a pour base les côtes et les apophyses épineuses des vertèbres dorsales, auxquelles s'adjoignent des plaques dermiques nombreuses ; la seconde paraît être d'origine exclusivement dermique. Le tout est recouvert d'épaisses plaques épidermiques constituant la substance connue sous le nom d'écaille.
L'os carré est soudé au crâne. La bouche n'est pas armée de dents, mais les mâchoires sont d'ordinaire recouvertes par des gaines cornées formant un bec analogue à celui des Oiseaux. Les membres sont au nombre de quatre, parfois disposés en nageoires. Les ceintures thoracique et pelvienne offrent cette curieuse particularité d'être situées à l'intérieur de la carapace.
Certaines Tortues sont phytophages, d'autres carnivores. On les distingue surtout d'après leur habitat. Les unes sont marines (Chelonia, Sphargis), les autres fluviales (Trionyx) ou palustres (Emys, Cistudo, Chelys), ou encore terrestres (Testudo).
Les Chélonées imbriquées ou Carets (Chelonia imbricata , de l'océan Indien et de l'océan Atlantique, fournissent l'écaille la plus recherchée. On mange la chair de beaucoup d'espèces, principalement des Tortues franches ou vertes (Chelonia esculenta) ; cette chair est, dit-on, analogue à celle du veau. Les œufs des Tortues sont aussi très estimés des marins.
Ajoutons que ces animaux, en général inoffensifs, sont capables de faire de sérieuses morsures quand on les tourmente. " (Raillet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1015)

" Tortue, s. f. (Hist. nat. Zoolog.) testudo, animal quadrupède ovipare, recouvert en-dessus & en-dessous par une grosse écaille. Il y a plusieurs espèces de tortues que l’on divise en deux classes, dont la première comprend les tortues terrestres, & la seconde les tortues aquatiques, c’est-à-dire celles qui restent dans la mer ou dans les eaux douces. Les tortues aquatiques diffèrent principalement des terrestres, en ce que leurs doigts tiennent à une membrane qui leur sert de nageoire. Les tortues de terre ne deviennent jamais aussi grandes que celles qui vivent dans la mer... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Section

  • zoologie

Classification scientifique

  • Tetrapoda
  • Amniota
  • Sauropsida

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [12/11/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31975 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14115 photos ou dessins.