tortue géante des Galapagos (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Geochelone nigra (Quoy and Gaimard 1824)

Autres noms

  • tortue des Galapagos (n. f.)
  • tortue éléphantine
  • tortue-éléphant

Définition

Fam. des testudinidés (Testudinidae). Tortue terrestre. L. 0,8-1,1 m. Jusqu'à 400 kg. Habitat : Terrain rocheux dans les îles Galapagos (Pacifique).

Détails

" La forme régulière de ces nombreux cratères donne au pays un aspect tout artificiel qui me rappelle vivement celui des parties du Staffordshire où il y a beaucoup de hauts fourneaux. Il faisait horriblement chaud. J’éprouvais une fatigue incroyable à me traîner sur cette surface rugueuse ; mais l’aspect étrange de cette scène cyclopéenne compensait, et au delà, mes fatigues. Pendant ma promenade je rencontrai deux immenses tortues, chacune d’elles devait peser au moins 200 livres [100 kg] ; l’une mangeait un morceau de cactus ; quand je m’approchai d’elle, elle me regarda avec attention, puis s’éloigna lentement ; l’autre poussa un coup de sifflet formidable et retira sa tête sous sa carapace. Ces immenses reptiles, entourés par des laves noires, par des arbrisseaux sans feuilles et par d’immenses cactus, me semblaient de véritables animaux antédiluviens...
Je commencerai par décrire les habitudes de la tortue (Testudo nigra, anciennement appelée indica) à laquelle j’ai si souvent fait allusion. On trouve, je crois, ces animaux dans toutes les îles de l’archipel, mais très-certainement, dans le plus grand nombre. Ils semblent préférer les parties élevées et humides, mais on les trouve aussi dans les parties basses et arides. Le nombre de tortues capturées en un seul jour prouve combien elles sont nombreuses. Quelques-unes atteignent une taille considérable ; M. Lawson, un Anglais, vice-gouverneur de la colonie, m’a dit avoir vu des tortues si grosses, qu’il fallait six ou huit hommes pour les soulever de terre et que quelques-unes fournissent jusqu’à 200 livres de viande. Les vieux mâles sont les plus gros, les femelles atteignent rarement une taille aussi extraordinaire ; on distingue facilement le mâle de la femelle en ce qu’il a la queue plus longue. Les tortues qui habitent les îles où il n’y a pas d’eau, ou les parties basses et arides des autres îles, se nourrissent principalement de cactus. Celles qui fréquentent les régions élevées et humides mangent les feuilles de divers arbres ; elles mangent aussi une sorte de baie acide et désagréable appelée guayavita et un lichen filamenteux vert pâle (Usnera plicata) qui pend en tresses aux branches des arbres.
La tortue aime beaucoup l’eau, elle en boit des quantités considérables et elle se vautre dans la boue. Les îles un peu grandes de ce groupe possèdent seules des sources, qui sont toujours situées dans la partie centrale et à une altitude considérable. Les tortues qui habitent les régions basses sont donc obligées, quand elles ont soif, de faire de longs trajets. À force de passer par le même chemin, elles ont tracé de véritables routes qui rayonnent dans toutes les directions depuis les sources jusqu’à la côte ; c’est en suivant ces sentiers que les Espagnols ont pu découvrir les sources... " (Darwin Charles, 1875, Voyage d’un naturaliste autour du monde, chapitre 17, traduction par Ed. Barbier)

Section

  • zoologie

Classification scientifique

  • Testudinidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [21/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13964 photos ou dessins.