aulacodes (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Thryonomys

Autres noms

  • rats des bambous
  • rats des roseaux

Anglais

  • cane rat
  • ground-hog

Définition

Genre de la fam. des thryonomyidés. 4-7 kg, tête massive, oreilles courtes et rondes, 1er et 5e doigts petits, griffes robustes, queue écailleuse, 20 dents.

Détails

On distingue aulacode gibier et aulacode d'élevage. La femelle est appelée aulacodine et le jeune aulacodeau (mâle) ou aulacodelle (fem.).
Taxonomie : Le mot agouti désigne normalement des rongeurs d'Amérique du Sud. Les aulacodes sont des rongeurs sauvages de la famille des thryonomyidés exclusivement africains (mammifère euthérien Rodentia Hystricognathi).
Description : - Thryonomys swinderianus (Temminck, 1827), le grand aulacode ou aulacode commun est un grand rongeur trapu : 40 à 60 cm, avec une queue de 16 à 25 cm. Les femelles pèsent 2 à 4 kg et les mâles 3 à 6 kg. Certains individus atteignent 9 kg. La tête est grosse, le museau court, les yeux et les oreilles petits. Les pattes sont courtes, robustes et munies de fortes griffes. Le pelage, raide et assez long, est brun, tiqueté de jaune sur le dessus et blanc grisâtre sur le dessous. Les auteurs distinguent 5 à 7 sous-espèces.
- Thryonomys gregorianus (Thomas, 1894), le petit aulacode ou Logone ground-hog mesure moins de 50 cm. Sa queue est courte et son pelage plus doux que celui du précédent. Il n'est pas élevé en captivité.
- Thryonomys camerounensis, le Petit aulacode du Manengouba ou Cameroon ground-hog n'est connu qu'au Cameroun. Son ventre est jaunâtre et sa région anale plus rougeâtre.
Habitat : L'habitat du grand aulacode correspond aux savanes soudano-guinéennes et guinéennes. Dans les zones les plus sèches, il vit dans les marécages et roselières et les bas-fonds. Le grand aulacode est présent dans presque toute l'Afrique intertropicale au sud du 15e parallèle Nord, soit à peu près la limite Nord du Sahel. Le petit aulacode ne dépasse pas au nord le 5e parallèle (du milieu du Cameroun au milieu du Kenya). Des élevages ont été tentés dans divers pays d'Afrique où l'aulacode est très prisé.
Mœurs : Le grand aulacode vit en groupes d'une dizaine d'individus (un mâle et une ou plusieurs femelles suitées) ou en solitaire (mâle). Il est plus actif après le lever du jour et à la tombée de la nuit. Herbivore, il recherche les tiges succulentes des graminées pérennes, les racines ou tubercules, de l'herbe à éléphant et de la cane à sucre. Il peut occasionner des dégâts aux champs de culture de maïs, sorgho, patate douce, igname, manioc, canne à sucre... Dans la nature, il peut y avoir 2 portées par an de 2 à 6 petits. La gestation dure 5 mois (au lieu de 2 mois chez la lapine).
Utilisations : C'est un gibier très prisé. En élevage, la viande est recherchée.

'' Parmi les rongeurs consommés en Afrique, l’aulacode est sans doute l’espèce préférée… On connaît 2 espèces de ce rongeur : le grand aulacode  (Thryonomys swinderianus) et le petit aulacode (T. gregorianus). '' (Cirad/Gret/MAE, 2002. Mémento de l'Agronome (+ 2 cdroms). Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Etrangères ed., 1 vol., 1 692 p., p. 1 630)


Sections

  • zoologie
  • zootechnie

Classification française

  • hystricomorphe

Classification scientifique

  • Hystricognathi
  • Thryonomyidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [16/06/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13733 photos ou dessins.