téter

Bookmark and Share

Anglais

  • to suck

Définition

Sucer et tirer le lait de la mamelle.

Détails

" TETER, l’action de, (Physiologie.) j’allais presque dire le tetement, tant on est porté à forger les substantifs dont on a besoin, qui manquent souvent dans notre langue, & qui ne feraient que l’enrichir.
L’action de teter est la succion & la compression que font les parties de la bouche de l’enfant sur le mamelon de la nourrice, au moyen de laquelle succion & compression il tire le lait de la mamelle pour sa nourriture.
On ne peut qu’admirer la sagacité avec laquelle quelques animaux, y compris l’homme, cherchent naturellement la mamelle & savent teter dès le moment de leur naissance, tandis que les Physiciens sont embarrassés & même partagés entre eux pour expliquer la mécanique de cette action...
Les femmes qui traient les vaches font sortir le lait par la seule compression de leurs mains qu’elles conduisent l’une après l’autre du haut du pis jusqu’en bas, en sorte qu’une main reprend toujours où l’autre a quitté. Il n’y a là ni vide ni pompe aspirante. Qu’on examine bien un enfant, il en fait tout autant.
Quand une nourrice lui présente la mamelle, elle a soin de lui élever la tête avec une de ses mains, pendant qu’avec l’autre elle lui porte le mamelon à la bouche en pressant doucement la mamelle, & disposant ainsi le lait à passer par les ouvertures qui sont à l’extrémité du mamelon ; c’est ce qui détermine l’action des lèvres, de la langue & des mâchoires de l’enfant. Il saisit le mamelon avec ses lèvres qu’il avance en fermant la bouche comme quand on fait la moue, & dont il fait une espèce de canal charnu qui serre doucement le mamelon.
L’Anatomie démontre qu’il y a dans ce canal des fibres de deux différentes directions, les longitudinales & les transverses qui sont circulaires. Les dernières sont celles du muscle orbiculaire ; les longitudinales sont fournies par les muscles incisifs, canins, zygomatiques, buccinateurs, triangulaires & quarrées. Avec les longitudinales aussi allongées qu’elles peuvent l’être, l’enfant prend le mamelon le plus près de la mamelle qu’il peut ; & quand ces mêmes fibres se contractent & s’accourcissent, elles amènent le lait de la mamelle dans le mamelon. Pour les fibres transverses, elles ne font que serrer plus ou moins...
Après avoir exposé la manière dont se fait l’action de teter, on conçoit sans peine comment les paysannes, en tirant le pis de la vache ou d’autre quadrupède femelle, en font sortir le lait, & qu’il ne sort pas de lui-même. Il ne sort pas de lui-même, parce que les tuyaux excrétoires étant ridés par plusieurs filets ligamenteux & élastiques, ces rides, comme autant de valvules, s’opposent à la sortie du lait, dont les conduits laiteux sont remplis. Ajoutez qu’en tirant avec un peu de force le bout du pis ou mamelon, on allonge en même temps le pis de l’animal, d’où résulte un rétrécissement latéral qui pousse le lait vers les tuyaux ouverts ; souvent dans une femme, en comprimant légèrement la mamelle & en pressant le lait vers le mamelon, on le fait sortir par les tuyaux laiteux, sans qu’il soit besoin d’employer la succion. (Le chevalier de Jaucourt.) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • lait
  • zootechnie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [26/05/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15199 photos ou dessins.