testicules (n. m.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • roubignoles (pop.) (n. f.)
  • roupettes (pop.)

Anglais

  • testes au plur.
  • testis

Etymologie

diminutif du lat. testis, témoin ; "petit témoin" (du sexe) donc "petite gonade"

Définition

Glandes génitales (gonades) mâles. Elles fabriquent les spermatozoïdes et sécrètent la testostérone.

Détails

Chez le cheval, les deux testicules sont à l'extérieur de l'abdomen, entre les cuisses dans la région inguinale, logés dans le scrotum. Ils sont constitués par des canaux séminifères convergeant dans des tubes efférents et par l'épididyme.

Les testicules sont souvent externes chez les mammifères (pas dans l'abdomen), car le température moins élevée rend la spermatogenèse plus efficace.

Testicule, coupe (figure) :
- 1 tête ou pôle supérieur (head or upper pole of testis),
- 2 tunique albuginée (tunica albuginea),
- 3 cloisons du testicule (testicular septa),
- 4 marge antérieure, libre (anterior margin = free margin),
- 5 surface latérale (lateral surface),
- 6 queue ou pôle inférieur (tail or lower pole of testis),
- 7 lobules testiculaires (testicular lobules),
- 8 parenchyme (parenchyma of testis),
- 9 canaux efferents (efferent ductules),
- 10 médiastin du testicule (mediastinum testis),
- 11 marge postérieure (posterior margin).

" Mammifères ... Tous les Mammifères mâles possèdent deux testicules, développés au voisinage des reins. Chez les Monotrèmes, les Cétacés et les Sirénidés, ils demeurent en ce point ; dans tous les autres groupes, ils se déplacent au moment de la naissance : ils poussent devant eux le péritoine et descendent dans le canal inguinal, où ils restent quelquefois (Chameau, divers Rongeurs) ; mais, le plus souvent, ils traversent ce canal et vont se loger dans un repli cutané appelé scrotum. Dans ce dernier cas, ils rentrent assez fréquemment dans la cavité abdominale (Insectivores, Chauves-Souris) après l'époque du rut.  " (Raillet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1084)

" TESTICULES, s. m. en Anatomie, sont deux parties qui sont propres aux animaux mâles, & qui servent à la génération.
Ils sont appelés testicules par un diminutif de testes, témoins, comme étant témoins de la virilité : c’est ce qu’on appelle proprement génitoires, en latin genitalia. Les Grecs les nomment didymi, c’est-à-dire jumeaux.
Dans l’homme & dans la plupart des animaux les testicules sont extérieurs ; dans quelques uns, comme dans les oiseaux, ils sont intérieurs. Voyez Génital.
Quelques hommes n’en ont qu’un. Ordinairement ils en ont deux...
Les testicules sont des corps mous, blancs, de figure ovale, de la grosseur environ d’un œuf de pigeon. On les a cru d’une substance glanduleuse, & suivant l’idée que l’on a présentement des glandes, on peut convenir qu’ils en sont en effet. Voyez Glande.
Ils sont formés d’un entortillement de diverses sortes de vaisseaux, & particulierement des veines & artères spermatiques, dont les dernières apportent le sang, d’où l’on prétend que la liqueur séminale est séparée dans les circonvolutions des testicules, & les premières le reportent après que la sécrétion est faite. Le reste du testicule est formé des vaisseaux spermatiques qui ne sont que des cordons continus diversement entortillés en façon, pour ainsi dire, d’un peloton, mais d’une manière si lâche, qu’il est aisé de les développer dans toute leur longueur, & même dans les testicules des rats, qui sont d’un tissu plus serré. Les testicules se terminent par les épididymes. Voyez Epididyme.
Les testicules avec les épididymes parastates, sont enveloppés dans trois membranes ou tuniques propres. La première est la musculaire, qui vient du muscle crémaster : la seconde est l’érythroïde ou vaginale, qui est une continuation de la lame externe du péritoine : la troisième est l’albuginée.
La membrane commune qui enferme les deux testicules, est le scrotum, que l’on trouvera décrit dans son article. Voyez Scrotum... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • anatomie
  • cheval
  • reproduction

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [16/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31953 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13943 photos ou dessins.