terre (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • earth
  • soil

Définition

- 1. Une planète du système solaire. Elle tourne autour du soleil sur une orbite elliptique. Avec un diamètre de 6 370 km, la terre est un globe constitué d'une écorce de 20 à 100 km d'épaisseur, de magmas fluides sur 3 000 km de profondeur et d'un noyau.
- 2. Terre arable cf sol.

Détails

Exemples :
- terre aride (barren land),
- terre battue, terre nue (capping soil, glazing soil),
- terre libre, terres à l'abandon, en friche (derelict land, freehold).

" La terre végétale recouvre les rochers qui forment la partie solide du globe ; elle l'entoure d'une couche mince et friable qui suffit au développement de tous les végétaux, et à la nourriture de tous les animaux qui vivent à sa surface. C'est cette même couche de terre qui, travaillée et labourée en tous sens, modifiée et stimulée par les amendements et les engrais, produit ces brillantes récoltes qui influent d'une manière si puissante sur la civilisation et sur le bonheur de l'espèce humaine. " (Brard C.P., 1826. Minéralogie populaire ou avis aux cultivateurs et aux artisans... Paris,  Libraire Louis Colas, 32 rue Daupine ed., 1 vol., 102 p., p.1)

" TERRE, en Géographie & en Physique, se dit principalement de ce globe que nous habitons...

Terre, en Astronomie ; c’est, suivant le système de Copernic, l’une des planètes qu’on appelle premières...

Terre, couches de la, (Hist. nat. Minéralogie.)
strata telluris ; l’on nomme couches de la terre les differents lits, ou bancs de terres, de pierres, de sables, &c. dont notre globe est composé. Pour peu qu’on observe la nature, on s’aperçoit que le globe que nous habitons est recouvert d’un grand nombre de différentes substances, disposées par couches horizontales & parallèles les unes aux autres, lorsque quelque cause extraordinaire n’a point mis obstacle à ce parallélisme. Ces couches varient en différents endroits, pour le nombre, pour leur épaisseur, & pour la qualité des matières qu’elles contiennent ; dans quelques terrains on ne trouvera en fouillant à une très-grande profondeur, que deux, trois, ou quatre couches différentes ; tandis que dans d’autres, on trouvera trente ou quarante couches placées les unes au-dessus des autres. Quelques couches sont purement composées de terres, telles que la glaise, la craie, l’ocre, &c. d’autres sont composées de sable, de gravier ; d’autres sont remplies de cailloux & de galets, ou de pierres arrondies, semblables à celles que l’on trouve sur le bord des mers & des rivières ; d’autres contiennent des fragments de roches qui ont été arrachés ailleurs & rassemblés dans les lieux où on les trouve actuellement ; d’autres couches ne sont composées que d’une roche suivie, qui occupe un espace de terrain quelquefois très-considérable ; ces roches ne sont point par-tout de la même nature de pierre ; tantôt c’est de la pierre à chaux, tantôt c’est du gypse, du marbre, de l’albâtre, du grès, du schiste, ou de l’ardoise, & souvent il arrive que la roche qui forme une couche, est elle-même composée de plusieurs bancs, ou lits de pierres, qui diffèrent entre elles : on trouve des couches qui sont remplies de matières bitumineuses ; c’est ainsi que sont les mines de charbon de terre. Voyez Charbon. D’autres sont un amas de matières salines ; c’est ainsi que se trouvent le natron, & le sel gemme. Voyez ces articles.
Plusieurs couches enfin, ne sont que des amas de substances métalliques, & de mines qui semblent avoir été transportées par les eaux dans les endroits où nous les trouvons, après avoir été arrachées des endroits où elles avoient pris naissance. Voyez l’article Mines. Toutes ces différentes couches sont quelquefois remplies de coquilles, de madrépores, de corps marins, de bois, & d’autres substances végétales, d’ossement de poissons & de quadrupèdes, & d’un grand nombre de corps entièrement étrangers à la terre...

Terre, (Chimie & Physique.) c’est un corps solide qui sert de base à tous les autres corps de la nature. En effet, toutes les expériences & les analyses de la chimie, lorsqu’elles sont poussées jusqu’où elles peuvent aller, nous donnent une terre ; c’est-là ce qui a fait regarder la terre comme un principe élémentaire des corps ; mais c’est une erreur que de la regarder comme un élément, ou comme un corps parfaitement simple ; toutes les terres que nous pouvons apercevoir par nos sens, sont dans un état de combinaison & de mixtion, & quelquefois d’agrégation, & même de surcomposition. Ce sont les différentes combinaisons de la terre, ses différentes élaborations & atténuations, qui leur donnent des propriétés si variées, & quelquefois si opposées...  " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • agronomie
  • astronomie
  • géologie
  • milieu

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [16/06/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13733 photos ou dessins.