tempérament (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • constitution
  • temperament

Etymologie

du latin temperamentum

Définition

Comportement habituel d'un individu devant une situation classique ou inattendue.

Détails

Exemples :
- le colérique (bas D),  
- le lymphatique : gros, mou, apathique, peu agressif ;
- le mélancolique (bas G),
- le nerveux : maigre, remuant, agressif et peu patient.
- le nonchalant (haut G),
- le phlegmatique (centre),

- le sanguin (haut D).

" TEMPÉRAMENT, s. m. (Philosop.) est cette habitude ou disposition du corps, qui résulte de la proportion des quatre qualités primitives & élémentaires dont il est composé.
L’idée de tempérament vient de celle de mélange, c’est-à-dire du mélange de différents éléments, comme la terre, l’eau, l’air & le feu, ou pour parler plus juste, à la manière des Péripatéticiens, du mélange du chaud, du froid, du sec & de l’humide. Ces éléments ou qualités, par leur opposition, tendent à s’affaiblir mutuellement, & à dominer les unes sur les autres, & de toutes ensemble, résulte une sorte de température ou de mélange en telle ou telle proportion ; en conséquence de quoi, selon la qualité qui prédomine, nous disons un tempérament chaud, ou froid, sec ou humide.
On dispute dans les écoles, si le tempérament comprend proprement les quatre premières qualités, ou si l’altération que souffrent ces qualités, par l’action réciproque qu’elles ont les unes sur les autres, ne les détruit pas entièrement, en sorte qu’il en résulte une cinquième qualité simple...

Tempérament, en Médecine,
s’entend plus particulierement de la constitution naturelle du corps de l’homme, ou de l’état des humeurs dans chaque sujet.
L’idée de tempérament vient de ce que le sang qui coule dans les veines & les artères, ne se conçoit pas comme une liqueur simple, mais comme une sorte de mixte imparfait, ou un assemblage de plusieurs autres liquides ; car il n’est pas composé seulement des quatre qualités simples ou primitives, mais encore de quatre autres humeurs secondaires qui en sont aussi composées, & dans lesquelles on suppose qu’il peut se résoudre ; savoir la bile, le phlegme, la mélancolie & le sang proprement dit.
De-là, suivant que telle ou telle de ces humeurs domine dans un sujet, on dit qu’il est d’un tempérament bilieux, phlegmatique, mélancolique, sanguin, &c...  " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • physiologie
  • zootechnie

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [09/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32077 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15364 photos ou dessins.