tellines (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Tellinidae

Autres noms

  • ongles de sirènes (n. m.)
  • tellinidés
  • triaces

Anglais

  • tellins

Etymologie

gr. tellinos, bout de sein

Définition

Famille de mollusques bivalves hétéroconques vénéroïdes téllinoïdes (Tellinoidea). La coquille a une forme triangulaire aux angles arrondis, comestibles. La coquille ressemble à un pétale de fleur. Elle est fine et rose. Habitent les côtes marines.

Détails

Exemples :
- Macoma baltica, telline de la Baltique ; cf macoma,
- Macroma tenuis, Tellina tenuis, telline papillon, présente en fonds meubles (sable) en Méditerranée, cf telline papillon,
- Tellina crassa, telline épaisse,
- Tellina donacina, telline à aspect de donax, L. max. 2,5 cm, en triangle allongé, présente en fonds meubles en Méditerranée,
- Tellina pulchella, telline jolie, L. max. 2 cm, coquille allongée, des zones roses en rayons, présente en fonds meubles (sable) en Méditerranée. 

" TELLINE ou TÉNILLE, s. f. (Conchyliol.) en Normandie flion, & en latin tellina, coquille bivalve de la famille des moules ; elle en est distinguée par les caractères suivants : sa consistance est plus légère & plus mince que celle des moules ; sa forme est plus allongée sans être pointue ; l’endroit où elle se ferme qui est la charnière, n’est pas exactement dans le milieu ; de plus les ténilles ont la plupart à l’extrémité de la partie la plus courte, une espèce de bec qui s’élève tant soit peu ; enfin à la différence des moules, elles ont deux muscles qui les attachent à leurs coquilles.
Toutes les tellines peuvent se ranger commodément sous trois classes : 1°. les tellines oblongues & plates dont les côtés sont égaux ; 2°. les tellines oblongues dont les côtés sont inégaux ; 3°. les tellines aplaties & tronquées.
Dans la première classe, on compte les espèces suivantes : 1°. la telline violette ; 2°. la même telline avec quatre zones blanches ; 3°. la telline unie, bariolée de fasciés blanches, & couleur de rose ; 4°. la telline chevelue de la Méditerranée ; 5°. la grande telline chevelue de l’Océan ; 6°. la telline du Canada ; 7°. celle des îles Açores ; 8°. la telline du grand banc de Terre-neuve ; 9°. la petite telline du Canada ; 10°. celle de Saint-Savinien : cette dernière se trouve souvent polie dans les cabinets des curieux, & alors elle est d’un beau couleur de rose & argent.
Dans la classe des tellines oblongues dont les côtés sont inégaux, on connait les espèces suivantes : 1°. la telline rougeâtre avec un bec ; elle est nommée volselle ou la pince des Chirurgiens ; 2°. la volselle couleur de citron ; 3°. la telline en forme de couteau ; 4°. celle qui est à long bec ; 5°. la telline rude appelée la langue de chat ; 6°. la telline fasciée & rayée de couleur de rose ; 7°. la telline bariolée de violet & de blanc ; 8°. la telline orangée avec un pli sur un des côtés, & des dents dans sa bordure ; 9°. la feuille d’arbre de rumphius ; 10°. la telline blanche & chagrinée ; 11°. celle qui est rougeâtre avec des stries transversales.
Enfin dans la classe des tellines aplaties & tronquées on distingue la telline violette au sommet strié ; 2°. la telline citrine avec des stries semblables ; 3°. la rougeâtre qui passe pour une des belles tellines.
Il nous reste à parler du poisson [sic] logé dans la telline. Deux petits tuyaux sortent d’une de ses extrémités, & une jambe peu longue du milieu de ses deux valves ; quand il fait son chemin dans le sable, il se couche sur le plat de sa coquille ; & avec sa jambe faite en lame il suit un mouvement comme le sourdon ; quand ces animaux veulent marcher & avancer, ils tournent leur coquille sur le tranchant, afin que le sable n’en touche qu’une très-petite partie ; souvent même cette jambe ou ce pied est plat, quelquefois plus épais, recourbé ou pointu comme un arc, ce qui facilite extrêmement leur marche. Ils l’exécutent avec beaucoup de célérité, & font même quelquefois un petit saut. M. de Réaumur vous expliquera toute l’allure de ce coquillage dans les mémoires de l’acad. des Sciences, année 1710. (D. J.) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • animal méditerranéen
  • zoologie

Classification française

  • mollusque
  • bivalve

Classification scientifique

  • Tellinoidea

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [03/12/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32253 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 16084 photos ou dessins.