syphilis (n. f.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • grande vérole
  • vérole (n. f.)

Etymologie

du nom du berger Syphilus atteint par cette maladie dans les métamorphoses d'Ovide

Définition

Maladie vénérienne et contagieuse de l'homme due à une bactérie, le tréponème de la syphilis, Treponema pallidum.

Détails

Incubation : un mois (15-60 jours). Symptômes : le chancre primaire, ulcère sur les organes génitaux accompagné d'une adénopathie satellite, indolore, base indurée, ne suppure pas. Syphilis 2aire 20 j à 4 ans après : fièvre, mal à la tête, polyadénopathie, roséole ou collier de Vénus, syphilides, lésions des muqueuses, des os et des viscères. Syphilis 3aire 2-3 ans : souffle au cœur, tabes = tremblements, paralysie générale, gomme. Le diagnostic est sérologique. Autres :
- syphilis du lapin, syphilis des léporidés, cf spirochétose des léporidés,
- syphilis du cheval, cf dourine.

" SYPHILIS, s. m. (Maladies.) est un terme employé par certains auteurs pour exprimer la vérole. Voyez Vérole. Quelques-uns le dérivent du grec σὺν, avec, & φιλία, amour ou amitié, parce que cette maladie provient d’un commerce amoureux avec une personne infectée. D’autres le font venir du nom d’un berger ainsi appelé, & qui était violemment attaqué de cette maladie. Quoi qu’il en soit, plusieurs auteurs distingués emploient le mot de syphilis, & en particulier Fracastor, célèbre médecin italien, qui l’a mis pour titre à un beau poème qu’il a écrit sur la vérole. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

" VÉNÉRIENNE, maladie Vénérienne, lues venerea, vérole ou grosse vérole, est une maladie contagieuse, qui se contracte par une humeur impure, reçue ordinairement dans le coït ; & se manifeste par des ulcères & des douleurs aux parties naturelles & ailleurs.
On dit communément que cette maladie parut pour la première fois en Europe en 1493. D’autres néanmoins veulent qu’elle soit beaucoup plus ancienne, & prétendent que les anciens l’ont connue, mais sous d’autres noms. Becket en particulier, a tâché de montrer qu’elle est la même chose que ce que nos ancêtres appellaient la lèpre ; & qui dans plusieurs anciens écrits anglais, dans des chartres, &c. est nommée brenning ou burning, c’est-à-dire brûlure ou incendie... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • cheval
  • médecine
  • pathologie
  • reproduction

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32080 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15378 photos ou dessins.