suture (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • suture

Etymologie

lat. sutura, couture

Définition

- 1. Ligne de contact de tours de spire consécutifs (volutes) sur la coquille des gastropodes.
- 2. Couture des lèvres d'une plaie chirurgicale ou accidentelle.

Détails

Les points de sutures et les matériaux utilisés varient. Exemples :
- aiguille à suture,
- point en U (matress suture),
- suture en bourse (purse-string suture),
- suture cachée (buried suture),
- suture continue, surjet (continuous suture),
- suture crânienne, de la tête (cranial suture),
- suture intermandibulaire, symphyse mandibulaire (intermandibular suture),
- suture lambdoïde, suture occipito-pariétale (lambdoid suture),
- suture par agrafes (stapled suturing), cf agrafe,
- suture plane, suture harmonique (flat suture),
- suture squameuse, écailleuse, temporo-pariétale (squamous suture),
- suture vulvaire après un renversement de matrice.

" SUTURE, s. f. en Anatomie,
est une connexion ou d’articulation particulière de certains os dans le corps animal ; ainsi nommée parce qu’elle ressemble à une couture. Voyez Articulation.
Il y a deux sortes de sutures, l’une appelée vraie, lorsque les os sont dentelés comme une scie, & reçus mutuellement les uns dans les autres. L’autre appelée fausse ou écailleuse, lorsque les os avancent l’un sur l’autre comme les écailles de poisson.
Les os du crâne sont ordinairement joints ensemble par trois sutures vraies ; savoir la coronale, qui va d’une tempe à l’autre. La sagittale qui unit les os pariétaux. Voyez l’article Sagittale. Et la lambdoïde, ainsi nommée parce qu’elle ressemble au lambda grec Λ.
Outre ces trois sutures il y en a une quatrième, qui est fausse ou écailleuse, & que l’on suppose faussement n’être pas dentelée. Elle joint les os des tempes à l’os sphénoïde, à l’occipital, &c. & on l’appelle aussi suture temporale.
Les Naturalistes disent qu’en Perse on trouve souvent des gens qui ont le crâne composé d’un seul os, sans aucune suture, & sans qu’on voie résulter de-là aucun inconvénient. M. Fléchier, dans sa Vie du cardinal Ximenès, rapporte aussi la même chose de ce cardinal. Il semble néanmoins que ce défaut de sutures devrait avoir de fâcheuses suites, comme de rendre la transpiration sort imparfaite, & de causer par-là des pesanteurs de têtes & des vertiges. Voyez Crane.
La suture sphénoïdale, est une suture ainsi appelée parce qu’elle environne l’os sphénoïde qu’elle sépare du coronal, de l’os des tempes & de l’occipital. Voyez Suture, Crane, Sphénoïde, &c.
Suture du crâne, (Physiolog.) on nomme suture du crâne, l’articulation ou la jonction de ses os ensemble. Selon le système des anciens, toutes les sutures du crâne se divisent en sutures vraies ou dentelées, & en sutures fausses ou écailleuses ; nous allons parler physiologiquement des unes & des autres en général...

Suture, terme de Chirurgie,
couture que l’on fait aux plaies, pour en tenir les lèvres approchées, afin que le suc nourricier puisse les réunir. Voyez Plaies.
Les sutures ne sont pas le seul moyen que la chirurgie emploie pour maintenir les bords d’une plaie dans le contact mutuel qui est nécessaire pour leur consolidation. Voyez Réunion. on a beaucoup abusé en chirurgie de l’opération de la suture, comme M. Pibrac l’a démontré dans une excellente dissertation, insérée au troisième tome des mémoires de l’académie royale de Chirurgie... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • chirurgie
  • pathologie
  • zoologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [15/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32135 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15586 photos ou dessins.