suc pancréatique (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • pancreatic juice

Définition

Sécrétion des acini du pancréas déversée dans le duodénum lors de la digestion, très riche en enzymes :
- amylase (amidon d'où maltose), cf amylase,
- maltase (maltose d'où glucose), cf maltase,
- lipase (lipides d'où acides gras + glycérol), cf lipase,
- protéase, la trypsine (polypeptides d'où acides aminés), cf trypsine.

Détails

La sécrétine déclenche la sécrétion de suc pancréatique.

" Pancréatique, suc, (Physiolog.) suc lymphatique qui découle du pancréas par le canal de Wirsung dans le duodénum.
Cette liqueur toute simple qu’elle est a produit sur la fin du dernier siècle une hypothèse qui a fait de grands ravages en Médecine, je veux parler de l’hypothèse de Van-Helmont, adoptée & vivement défendue par Sylvius de le Boé, sur l’acidité du suc pancréatique, & sa fermentation avec la bile ; source, à ce qu’ils croyaient, de toutes les maladies aiguës & chroniques...
Le suc pancréatique est réellement une lymphe insipide, claire, abondante, très-semblable à la salive par son origine, sa transparence, son goût, sa nature & les organes qui la filtrent sans cesse ; ce sont de très-petites glandes conglomérées, lesquelles de plusieurs n’en forment qu’une seule. Cette lymphe confondue avec la bile dans le vivant, séjournant dans le même tuyau, se mêlant également avec elle, ou même coulant seulement dans les intestins vides, n’a aucun mouvement d’effervescence...
Le suc pancréatique, que nous venons de décrire, sert beaucoup à la digestion. Son usage est de dissoudre les matières gommeuses, salines, mucilagineuses, de délayer celles qui sont trop épaisses, de rendre le chyle miscible au sang, de le mettre en état de passer par les vaisseaux lactées, de corriger les matières âcres, de changer la viscosité, l’amertume & la couleur de la bile, d’adoucir son acrimonie, & de la mêler intimement au chyle : son usage est encore de lubrifier par son onctuosité la partie interne des intestins, de faire les fonctions de menstrue & de véhicule, & finalement de changer les goûts, les odeurs, les qualités particulières des aliments de façon qu’ils n’acquièrent presque qu’une seule & même nature. Il ne s’agit plus maintenant que de dire un mot de la force qui fait couler le suc pancréatique...
De cette abondance du suc pancréatique dans l’état naturel, & de la nécessité dont il est pour la digestion & l’élaboration du chyle, il s’ensuit qu’il peut causer des dérangements, s’il pêche en défaut de qualité ou de quantité. En effet, s’il est trop abondant, les tuyaux excrétoires ne permettant point à la liqueur pancréatique de sortir, les vaisseaux seront plus remplis dans le reste du pancréas, lequel, par cette plénitude, deviendra susceptible d’inflammation. D’un autre côté si le suc pancréatique pêche en défaut de quantité, le duodénum ne recevra point la liqueur qui lui est nécessaire pour délayer le chyle, & pour précipiter les excréments. De plus, la bile sera trop âcre, & pourra causer des diarrhées & des espèces de dysenteries. Enfin, si ce suc séjourne trop dans le pancréas, il tendra à s’alcaliser comme toutes les liqueurs du corps humain. (D. J.) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • alimentation
  • biochimie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [10/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32076 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15366 photos ou dessins.