serpentine (n. f.)

Bookmark and Share

Définition

1. Cas où le cavalier et son cheval se déplacent dans le manège en dessinant un serpent géant occupant tout l'espace.
2. Pierre fine du groupe des silicates dont le dessin rappelle la peau d’un serpent.
3. Rauvolfia serpentina, espèce de la fam. des Apocynaceae, arbrisseau médicinal, originaire d'Asie tropicale.

Détails

" SERPENTINE, s. f. (Hist. nat. Litholog.) ophites, serpentinum marmor. marmor zoeblicense. Pierre du genre de celles qu’on appelle ollaires, qui est ordinairement verte ou grise, remplie de taches noires ou blanches ; elle est douce au toucher, peu dure & facile à tailler ; M. Pott la met au nombre des pierres argileuses, à cause de la propriété qu’elle a de se durcir dans le feu, & de ne point faire effervescence avec les acides. Par ces qualités la serpentine diffère essentiellement du marbre, & l’on voit que c’est à tort que quelques naturalistes l’ont mise dans ce genre ; peut-être qu’ils ont été trompés par des marbres dont la couleur pouvait être la même que celle de quelques serpentines. Son nom lui vient de ce qu’elle ressemble à la peau d’un serpent... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • cheval
  • zootechnie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [04/06/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15240 photos ou dessins.