sciatique (adj. ou n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • sciatic
  • sciatica

Etymologie

gr. ischion, hanche puis lat. sciaticus, de la hanche

Définition

-1. (sciatic) adj. : Relatif à la hanche. Exemples :
- nerf sciatique, cf nerf sciatique,
- paralysie sciatique.
- 2. (sciatica) n.f. : Lésion du nerf sciatique. La cuisse et la jambe sont douloureuses.

Détails

" SCIATIQUE, adj. (Ariat.) Le nerf sciatique est formé par l’union de la dernière paire lombaire, & les quatre premières sacrées, & quelquefois par l’union des deux dernières paires lombaires, & des trois premières sacrées... Voir nerf sciatique.

Sciatique, s. f. (Médecine.) espèce de goutte, ainsi appelée parce qu’elle a son siège à la hanche. Ce nom, de même que le latin ischia, est dérivé du grec ἰσχιάδος, formé de ἰσχίον, hanche.
Les premières atteintes de sciatique se font ressentir pour l’ordinaire dans l’os sacrum ; la douleur vive qui en est le symptôme caractéristique, se répand delà avec plus ou moins de rapidité sur la hanche, d’où elle s’étend quelquefois tout le long de la cuisse jusqu’au genou, & même dans quelques malades jusqu’aux pieds. La vivacité de la douleur, de même que sa durée, varient extrêmement ; il y a des cas où la partie affectée est si douloureuse & si sensible, qu’elle ne peut supporter l’application d’aucun corps étranger, & qu’elle ne permet au malade aucune espèce de mouvement ; l’immobilité de la cuisse est la suite ordinaire des douleurs, même modérées ; la jambe & le pied partagent quelquefois cette incommodité, & dans les violentes douleurs, les muscles qui meuvent le tronc du côté de la partie affectée, sont dans une tension violente, & ne peuvent qu’avec peine & en redoublant les douleurs, exécuter leurs divers mouvements ; le malade est obligé de garder toujours la même situation, souffrant quand il veut se baisser, souffrant aussi quand il fait effort pour se redresser. Dans d’autres cas, & surtout chez les gens vieux, dans qui la douleur devenue comme habituelle est moins aiguë, les mouvements sont plus libres sans cesser d’être tout-à-fait douloureux ; la tumeur de la partie affectée n’est point constante, non plus que la rougeur ; ces symptomes accidentels ne s’observent pas le plus souvent, il est aussi très-rare que la fièvre survienne, le pouls conserve son rythme ordinaire, on peut seulement l’apercevoir un peu agité & convulsif dans le fort de la douleur. Il n’y a point de temps déterminé pour la durée de la sciatique, on sait seulement qu’elle est d’autant plus courte que les symptomes sont plus violents ; la longueur des intervalles entre chaque paroxysme, n’est point non plus décidée, elle varie non-seulement dans les différents malades, mais encore dans le même sujet ; en général ce temps de rémission est plus court dans les vieillards & dans les sciatiques invétérées ; communément les paroxysmes reviennent tous les ans, lorsque les froids commencent à se faire sentir. Hippocrate range la sciatique parmi les maladies d’automne, aph. 22. lib. III. mais il y a des malades qui en éprouvent deux ou trois attaques par an, & quelques-uns ont continuellement une douleur plus ou moins forte, qui gêne un peu leurs mouvements, que les temps pluvieux, variables, inconstants, rendent beaucoup plus sensibles, & qui est en conséquence pour eux un excellent baromètre...  " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • anatomie
  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [02/12/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32253 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 16080 photos ou dessins.