sauterelles (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • grasshopper

Etymologie

lat. salire, saltum, sauter

Définition

Insectes orthoptères de la fam. des acrididés (Acrididae). Les antennes sont longues. Les pattes postérieures développées permettent le saut. Les mâles ont l'extrémité postérieure de l'abdomen relevée comme la proue d'un bateau. Ils mangent de petits insectes. Ils stridulent. Les femelles ont un long ovipositeur à l'abdomen.

Détails

Exemples :
- Leptophyes punctatissima, sauterelle ponctuée, leptophye ponctuée, ne vole pas,
- Meconema thalassina, sauterelle du chêne, sauterelle des chênes,
- Pholidoptera griseoaptera, decticelle cendrée, pholidoptère grise (dark bush-cricket ; Tettigoniidae), cf decticelle cendrée,
- Tettigonia viridissima, Locusta viridissima, grande sauterelle verte.

" Les LOCUSTIDÉS [ancien] sont les véritables Sauterelles ou « Sauterelles à sabre ». Ce dernier nom leur vient de ce que, chez la femelle, l'abdomen est prolongé par une tarière ensiforme plus ou moins longue. Leurs antennes sont d'ordinaire plus longues que le corps ; leurs tarses sont à quatre articles. Les élytres du mâle et parfois même de la femelle portent à leur base un appareil stridulant distinct : le son est produit par une nervure dentée de l'élytre gauche qui frotte contre une région membraneuse, encadrée de nervures (miroir), de l'élytre droit. — Genres Locusta, Decticus, Ephippigera, etc. L'espèce typique est la grande Sauterelle verte (Locusta viridissima), qui se nourrit à la fois de plantes et d'Insectes. La Sauterelle verrucivore (Decticus verrucivorus) laisse couler, quand elle mord, un suc brun qu'on dit acre et corrosif, et qui passe, en Suède, pour avoir la propriété de détruire les verrues. Le Porte-selle de Béziers (Ephippigera bitteriensis), ou Cousi-cousi, ravage les vignes dans le Bas-Languedoc; mais il est aussi très Carnivore, et on se sert souvent de débris de boucherie pour l'attirer et le détruire... " (Raillet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 884)

" SAUTERELLE, s. f. (Hist. nat. Insectolog.) locusta, insecte que M. Linnæus a mis dans la classe des coléoptères, dans le genre des grillons ; cet auteur ne parle que de quatre espèces de sauterelles, faun. succ. Swammerdam en a observé vingt-une espèces ; il y en a de très-petites & d’autres qui sont très-grandes...  " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • zoologie

Classification française

  • insecte
  • ptérygote
  • orthoptère

Classification scientifique

  • Acrididae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2018, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [11/12/2018]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31917 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13194 photos ou dessins.