ruminants (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Ruminantia

Autre nom

  • sélénodontes

Anglais

  • grazing animals
  • ruminants

Définition

Taxon de cétartiodactyles (Cetartiodactyla). Anciennement sous-ordre d'artiodactyles. Ces herbivores ont un estomac volumineux et compartimenté permettant la rumination, ou remastication des aliments, à 3 ou 4 compartiments : réseau = bonnet, rumen = panse, feuillet = omasum, caillette = abomasum. La formule dentaire générale est 0033/3133 : pas d'incisives et pas de canines supérieures ; les canines inférieures ressemblent aux incisives (coins) ; prémolaires et molaires semblables sénélodontes (avec table d'usure à 4 ilots d'ivoire entourés de lignes d'émail en saillie). Ils ont des cornes.

Détails

On distingue :
- Pecora, les pécoras,
- Tragulina, les tragulinas (chevrotains)
- et pour certains, la famille des camélidés.
Exemples de familles :
- bovidés (bovins, ovins, caprins, antilopes, etc.),
- camélidés (camelins, lamas, etc.),
- cervidés (cerfs, renne, etc.),
- girafidés (okapi, girafe, etc.).
Exemple : non ruminants (anglais non-ruminants).

"  Sous-ordre RUMINANTS. Bisulques [Artiodactyles]  souvent dépourvus d'incisives et de canines supérieures ; estomac divisé en quatre (ou trois) compartiments et propre à la rumination ; métacarpiens et métatarsiens des doigts médians presque toujours soudés en un seul os.
Tous les Ruminants foulent le sol par leurs deux doigts médians, ce qui les a fait appeler quelquefois Didactyles. Les deux autres doigts, assez courts et terminés par des ergots, sont rejetés en arrière : dans certaines espèces, ils deviennent même rudimentaires, et arrivent enfin à disparaître (Girafe, Chameaux). Les métacarpiens et métatarsiens des deux doigts principaux sont soudés entre eux, sauf dans un genre de Tragulidés (Hyemoschus), où la soudure fait défaut aux membres antérieurs et n'est que partielle aux membres postérieurs...
Les Ruminants sont presque tous polygames ; ils vivent en troupes, les mâles les plus forts marchant en tête. " (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 1113-8)

" RUMINANT, s. m. terme d’Histoire naturelle, se dit d’un animal qui remâche ce qu’il avait avalé. Voyez Rumination.
Reyer a fait un traité de ruminantibus & ruminatione, où il fait voir qu’il y a des animaux qui ruminent effectivement ; tels que le bœuf, la brebis, le cerf, la chèvre, le chameau, le lièvre, l’écureuil ; & d’autres qui ne ruminent qu’en apparence, & qu’il appelle faux-ruminants, ruminantia spuria ; tels que les taupes, les grillons, les abeilles, les escarbots, les cancres, les surmulets & autres poissons. Les animaux de cette seconde classe ont l’estomac composé de fibres musculaires, par le moyen desquelles l’aliment monte & descend comme dans ceux qui ruminent effectivement.
M. Ray observe que les animaux ruminants sont tous quadrupèdes velus & vivipares. Quelques-uns ont les cornes creuses, & n’en changent point ; d’autres en changent...
Les animaux ruminants à cornes ont tous quatre estomacs... On remarque aussi que les animaux ruminants à cornes n’ont point de dents de devant, ou dents incisives à la mâchoire supérieure, & qu’ils ont tous une espèce de graisse, appelée en grec στέαρ, sebum, suif, qui est plus dure, plus ferme, & en même temps plus fondante que celle des autres animaux. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • caprin
  • zoologie

Classification française

  • mammifères...
  • cétartiodactyles

Classification scientifique

  • Cetartiodactyla

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [26/05/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15199 photos ou dessins.