rosiers (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Rosa

Autre nom

  • roses

Définition

Fam. des rosacées (Rosaceae). Les fruits sont des cynorhodons, contenant des akènes.

Détails

Exemples :
- Rosa canina, rosier des chiens, églantier, églantine, cf églantier,
- Rosa banksiae, rosier de Banks (Lady Banks' rose, Banks' rose), arbrisseau grimpant, à petites roses blanches ou jaunes, plante méditerranéenne,
- Rosa gallica L., rose gallique, églantier gallique,
- Rosa centifolia, rose pâle, rosier à cent feuilles, rose de Hollande (cabbage rose, hundred leaves rose),
- Rosa nitida, rosier brillant, voisin de l'églantier, feuilles de 7 à 9 folioles,
- Rosa pimpinellifolia L. et Rosa pimpinellifolia type spinosissima, rosier pimprenelle, H. -> 2 m., arbrisseau décoratif. Fleurs (5P) souvent blanc-crème ;
- Rosa rugosa, rosier du Japon, rosier rugueux, tomate de mer, tomate de plage, rosier d'embruns, rosier de plage (en japonais hamanasu, aubergine de rivage, poire de rivage), arbuste ->1,5 m à petites aiguilles sur les tiges. Les feuilles imparipennées et rugueuses ont 5-9 folioles. Les fleurs à pétales froissés sont blanches, jaunes ou roses. Les fruits (cynorrhodons) sont comestibles ;
- Rosa sempervirens, rosier toujours vert (evergreen rose), H. max. 5-6 m, rosier sauvage aux feuilles à 3-7 folioles pointus, et aux roses blanches, plante méditerranéenne commune.

" ROSE, s. f. (Botan.) on peut rapporter toutes les roses à deux classes ; celle des roses cultivées, & celles des roses sauvages : ces deux classes réunies forment cinquante-trois espèces de roses, dans le système de Tournefort ; mais il nous suffira de décrire la rose cultivée commune, qu’on appelle la rose pâle ou incarnate, rosa rubra, sativa, pallidior, I. R. H. 637.
Sa racine est longue, dure, ligneuse. Elle pousse plusieurs tiges en arbrisseaux qui se divisent en branches fermes, longues, revêtues d’une écorce verte obscure, garnies de quelques épines fortes & piquantes. Ses feuilles naissent par paires ordinairement au nombre de sept, sur une côte terminée par une seule feuille, d’un vert foncé, arrondies, dentelées en leurs bords, rudes au toucher.
Sa fleur est tantôt simple, composée seulement de cinq larges pétales, avec plusieurs sommets jaunes dans le milieu ; tantôt double, & alors les feuilles extérieures sont un peu plus grandes que les intérieures, d’une couleur rouge ou incarnate réjouissante, d’une odeur très-suave, quoique faible. Lorsque la fleur est passée, le calice dont elle était soutenue, devient un fruit ovale, ou de la figure d’une petite olive, à écorce un peu charnue, qui n’a qu’une seule loge remplie de plusieurs semences anguleuses, velues, blanchâtres. L’arbrisseau fleurit en Mai & Juin.
On sait que la rose sauvage, rosa sylvestris, vulgaris, flore odorato, incarnato, Inst. rei herb. 638. est la fleur de l’églantier, voyez Eglantier... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

" ROSIER, s. m. (Hist. nat. Botan.) rosa ; genre de plante à fleur composée de plusieurs pétales disposés en rond. Le calice est formé de plusieurs feuilles, & il devient dans la suite un fruit arrondi ou oblong, & charnu ; il n’a qu’une capsule, & il renferme des semences le plus souvent anguleuses & velues. Tournefort, inst. rei herb.
Rosier, (Jardinage.) rosa ; arbrisseau épineux qui se trouve en Europe plus qu’en nulle autre partie du monde. Il pousse plusieurs tiges du pied, qui sont de peu de durée, mais qui se renouvellent aisément. La hauteur commune des rosiers est de quatre à cinq pieds : quelques espèces en prennent beaucoup moins, & d’autres un peu plus. Les racines de cet arbrisseau tracent beaucoup, & produisent des rejetons. Sa feuille est composée de cinq ou sept folioles qui sont ovales, dentelées, & attachées par paires à un filet commun qui est terminé par une seule foliole. Ses sieurs sont simples ou doubles, plus ou moins, & de différentes grandeurs & couleurs, selon les espèces. Elles viennent au bout des branches, & elles donnent un fruit oblong qui contient plusieurs semences.
Le rosier doit tenir une des premières places parmi les arbrisseaux fleurissants. C’est sans contredit l’un des plus beaux, des plus variés, & des plus agréables, tant par la quantité & la durée de ses fleurs, que par leur éclat & la douce odeur qu’elles exhalent. La rose embellit tous les lieux qu’elle habite ; elle est la parure la plus brillante de la nature ; c’est le plus riant objet de ses productions, & l’image le plus pur de la douceur, de la beauté & de la candeur... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • botanique
  • pathologie
  • plante médicinale
  • plante méditerranéenne

Classification scientifique

  • Rosaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2018, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [20/11/2018]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31903 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13097 photos ou dessins.